Thierry Laurey, Strasbourg, Ligue 2
Les hommes de Thierry Laurey ont joué un mauvais tour aux voisins sochaliens | Jean-Sébastien Evrard - AFP

Brest plus que jamais solide leader

Publié le , modifié le

Brest, qui accueillera lundi Lens en clôture de la 13e journée, demeure plus que jamais solide leader de la Ligue 2 après la courte défaite d'Amiens à Clermont (1-0).

Amiens, qui serait passé en tête en cas de victoire, a cédé sur un but de Dugimont à la 68e minute et demeure 3e (à 3 pts). La victoire des Auvergnats, 16es avant cette rencontre, leur permet de prendre un peu d'air au classement dont ils occupent désormais le 13e rang. Quant à Sochaux, qui recevait Strasbourg, il pouvait en cas de victoire monter sur le podium. Mais, dans un stade Bonal copieusement garni, les Sochaliens ont raté le coche, et ont essuyé leur première défaite de la saison à domicile (0-2).

Les hommes d'Albert Cartier ont dominé l'essentiel de la partie et se sont procuré plusieurs occasions très nettes, mais ont trouvé face à eux un Strasbourg ultra-réaliste: deux tirs cadrés, deux buts !
Le premier était l'oeuvre juste avant la pause de Boutaïb, le meilleur buteur du club, qui reprenait de volée dans la surface au second poteau un centre précis distillé de la gauche par Liénard. Puis c'était Blayac, bien décalé par Grimm sur la droite à l'entrée de la surface, qui permettait à la 81e minute, d'un tir tendu d'une vingtaine de mètres, à son équipe de faire le break (2-0). Sochaux réduisait le score à l'ultime minute du temps réglementaire, mais malgré tous ses efforts dans le temps additionnel, ne parvenait pas à égaliser. Ce succès permet aux Strasbourgeois de passer juste devant leurs hôte du jour au classement (6e contre 7e).

Les Chamois Niortais, eux, ont enfoncé un peu plus la lanterne rouge Auxerre, humiliée (0-4). Ndoh a réussi le coup du chapeau pour Niort au stade Abbé-Deschamps. Le leader Brest, qui reçoit lundi Lens (8e) en match de clôture de cette journée, a donc une belle occasion de prendre le large. En cas de victoire sur les Sang et Or, les Marine et Blanc auront en effet cinq longueurs d'avance sur Reims.

AFP