Maoulida Bastia Ligue 2
La joie de Maoulida (Bastia) | ©PHOTOPQR/NICE MATIN/GERARD BALDOCCHI

Bastia ne s'arrête pas

Publié le , modifié le

Clermont a mis fin à une série de 8 matches sans victoire en venant à bout du Havre (2-1) et remonte sur un podium toujours dominé par Bastia vainqueur de Laval (3-2), tandis que Sedan, autre candidat à la montée, a été accroché par Lens (1-1) lors de la 29e journée de L2. Monaco s'est donné de l'air en s'imposant sur le terrain du Mans (0-1).

Descendu du podium la semaine dernière, Clermont a retrouvé la 3e place de la L2 grâce à sa victoire 2 à 1 face au Havre. Les Auvergnats, qui mettent fin à une triste série de 8 matches sans victoire (5 nuls, 3 défaites), étaient pourtant menés à la mi-temps (Walid Mesloub, 11e) mais ont redressé la barre en seconde période grâce à Namli (55e) puis Saiss (64e). Les hommes de Michel der Zakarian mettent la pression sur Troyes qui se déplace lundi en match décalé à Nantes, autre candidat à l'accessit en L1, et talonnent Reims (2e), qui a du se contenter du nul sur la pelouse d'Istres (1-1).

Le résultat des Rémois profite à Bastia qui a encore accru son avance en tête du championnat grâce à son succès 3 à 2 à Furiani face à de coriaces Lavallois. Les Corses comptent désormais 9 points d'avance sur leur dauphin et peuvent sérieusement envisager leur avenir en L1 la saison prochaine. Sedan, lui, s'est fait surprendre par Lens (1-1). Décidément peu à l'aise à domicile, les Ardennais, qui enchaînent un 7e match sans victoire au stade Louis-Dugauguez, ont longtemps été menés (Toudic, 10e) et ont manqué un penalty avant que Fauvergue (66e) ne fusille le gardien lensois sous la barre (66e).

Dans le bas du classement, Monaco a donné du crédit à son "opération maintien" en s'imposant 1 à 0 au Mans, grâce à un but contre son camp d'Adenon. Longtemps relégables, les Monégasques grimpent à la 14e place, tandis que Les Manceaux replongent dans la zone de relégation. Metz est sorti de la zone rouge en battant 1 à 0 des Boulonnais désormais relégués à 4 points du premier non-relégable. Menacé en cas de défaite, l'entraîneur messin Dominique Bijotat a pu mesurer le soutien de ses joueurs, qui se sont tous précipités vers lui à l'ouverture du score d'Andy Delort (66e). Châteauroux et Tours, vainqueurs respectifs d'Amiens (4-1) et Angers (1-0), talonnent les 5 premiers et peuvent jouer les trouble-fête dans le sprint final. Enfin, Guingamp et Arles-Avignon ont fait match nul (1-1).

AFP