Bastia champion!

Bastia champion!

Publié le , modifié le

Bastia a officiellement assuré le titre de champion de Ligue 2 grâce à sa victoire 3-0 à domicile contre Metz lors de la 35e journée, et retrouvera donc l'élite la saison prochaine, sept ans après l'avoir quittée. Derrière, Reims s'est relancé domicile face à Boulogne (3-2) mais la compétition reste serrée pour les deux autres places à prendre, auxquelles peuvent aussi prétendre Troyes, Clermont, et Sedan.

Bastia n'avait besoin que d'un point pour valider son billet pour la L1, mais nettement mieux en dominant Metz grâce à un doublé de Sadio et  un but de Maoulida. Avec cette victoire, il s'assure également du titre de champion de L2, plus  personne ne pouvant le rattraper alors qu'il reste trois journées à jouer. Battus 2-1 vendredi dernier à Tours, les Bastiais avaient alors dû retarder une  accession qui semblait déjà inéluctable depuis plusieurs semaines. Cette promotion vient récompenser le travail de l'entraîneur Frédéric Hantz, qui  avait déjà mené ses hommes au titre en National la saison dernière. Comme un symbole, elle intervient également quatre jours seulement avant les 20 ans de la  catastrophe de Furiani, quand 18 personnes avaient trouvé la mort lors de  l'effondrement d'une tribune.

Reims prend une option

Reims qui décidément semblait trembler face à l'obstacle, la dernière marche à franchir pour l'accession, et n'avait qu'un de ses derniers matches, avançant au ralenti, a su faire faire preuve cette fois d'une belle force mentale pour renverser une situation mal engagée. Menés 2-1 à domicile par Boulogne, les Champenois venus chercher la victoire en fin de match grâce notamment à un doublé de Courtet. Le club rémois s'accroche donc à sa deuxième place mais les les prétendant sont toujours présents derrière avec de vraies ambitions, même s'ils ont un peu patiné lors de cette soirée.

C'est chaud pour le Havre

C'est le cas de Troyes qui a pris un point à Arles Avignon (0-0), et de Clermont qui n'a pu faire mieux sur la pelouse de la lanterne rouge Amiens (1-1). La seule équipe qui a vraiment fait la bonne affaire et tiré son épingle du jeu est Sedan. Les Ardennais se rappellent au bon souvenir de leurs adversaires, après avoir écarté (3-0) Tours, un adversaire direct qui aura du mal désormais à venir se mêler à la lutte, tout comme Nantes qui sans doute abandonné ses dernières illusions à Angers 2-0.     

Monaco confirme son embellie en s'imposant encore, cette fois devant Istres (3-2) dans une rencontre où tout s'est joué en 2e période. Mais les hommes de Marco Simone se sont peut-être réveillés un peu trop tard dans ce championnat pour viser le podium. En fin de tableau, Le Havre, Boulogne et Amiens, sont pour l'instant de le wagon pour l'étage en-dessous, mais Metz n'est pas encore à l'abri, pas plus que Le Mans, qui a fait match nul (1-1) à Guingamp. 

francetv sport @francetvsport