Luzenac
. | AFP PHOTO / PASCAL PAVANI

Avis favorable pour Luzenac

Publié le , modifié le

La Commisison d'appel de la Direction Nationale de Contrôle et de Gestion (DNCG) a rendu, ce jeudi, un avis favorable à l'octroi du statut professionnel au club de Luzenac, promu en Ligue 2 cette saison. Un Conseil d'administration de la Ligue de Football Professionnel (LFP) se tiendra en urgence ce vendredi, pour statuer sur le sort du club pyrénéen. La suite et la fin d'une saga qui aura duré tout l'été.

Après s'être vu refuser leur promotion pour des raisons financières, les dirigeants du Luzenac Ariège Pyrénées ont apparemment su se montrer persuasifs auprès de la Commission d'appel de la DNCG, qui a considéré leurs arguments comme recevables, en vue d'une possible réintégration du LAP en Ligue 2.  "La DNCG a rendu un avis favorable suite à l'étude du dossier financier" du club mais "on attend le conseil d'administration de la LFP qui doit nous accorder le statut pro et la réintégration en L2", a affirmé à l'AFP un porte-parole du club. Deuxième de National la saison dernière, Luzenac, petit village de 650 habitants, peut croire en ses chances de promotion, après 111 jours d'une attente insoutenable. Le président, Jérôme Ducros et le directeur sportif, Fabien Barthez, entrevoient enfin le bout du tunnel. Il faut dire que le vent semble avoir tourné, après le jugement de l'ordonnance de référé du Tribunal administratif de Toulouse, qui demandait à la DNCG un nouvel examen du dossier luzenacien sous huitaine

Tout dépendra donc désormais du Conseil d'administration de la LFP, qui se réunira en urgence demain, a annoncé l'instance dans un communiqué. Ce dernier devra décider du sort du club pyrénéen, quelques heures avant le coup d'envoi de la deuxième journée du championnat de France de Ligue 2, qui compte parmi ses acteurs la Berrichonne de Châteauroux, pourtant réléguée sportivement à l'issue de la saison dernière (18ème). Une situation pour le moins insoluble, qui ressemble à s'y méprendre à celle du RC Lens en Ligue 1. Au lendemain de la demande du FC Sochaux de réintégrer l’élite du football français et à la veille de la reprise de la Ligue 1, les dossiers s'empilent pour les dirigeants du football français, qui doivent désormais prendre en considération la possibilité d'un championnat de Ligue 2 à 21 clubs, un vrai casse-tête en matière de calendrier et de répartition des droits télés.

Thomas Moulin @Thomas_Moulin