Victor Zvunka
Victor Zvunka, nouvel entraîneur d'Arles-Avignon | AFP-Denis Charlet

A Arles-Avignon, Zvunka arrive, trois joueurs s'en vont

Publié le , modifié le

Le club d'Arles-Avignon, dernier de Ligue 2 avec neuf points de retard sur le premier non relégable, profite de la trêve pour rebattre les cartes, selon le quotidien La Provence. L'entraîneur Victor Zvuka a été appelé par le président Salerno au chevet du club provençal, en remplacement de Stéphane Crucet, qui n'était en place que depuis deux mois et demi. Conséquence de cette nomination, trois joueurs parmi lesquels Jonathan Zebina, ont décidé de rompre leur contrat avec le club.

Zvunka veut remettre de l'ordre 

Le président arlésien a avoué avoir été déboussolé par la situation de l'équipe et avoir même envisagé de jeter l'éponge. Mais il a finalement opté pour une autre solution, celle qu'adoptent tous les présidents face à des difficultés de même nature: changer l'entraîneur. Exit donc Stéphane Crucet, qui avait lui même succédé à Bruno Irles. Victor Zvunka, 63 ans, ex-joueur de l'OM devenu entraîneur, il y a trente ans, arrive avec une réputation de technicien à poigne et un vécu incontestable depuis ses débuts au RC.Paris jusqu'à Nîmes de juin 2012 à décembre 2013. Selon le président. "Crucet va payer alors que ce n'est pas lui le fautif. Il a été pris dans un engrenage qu'il n'a pas pu maîtriser. Il est tombé dans une période où, moi-même, je n'étais pas bien et les joueurs ne l'ont pas aidé. Je devais réfléchir et pas seulement pour savoir si je devais écarter mon entraîneur", avoue Marcel Salerno qui a tranché à l'issue d'un dernier entretien avec Victor Zvunka, à Montpellier. "J'ai choisi l'homme plus que l'entraîneur. D'abord, il a assisté à tous nos matches. Il ne part pas dans l'inconnu. Ensuite, ce que Crucet a accepté des joueurs, lui ne l'acceptera pas. Il ne se laissera pas marcher sur les pieds".

Zebina sort par la petite porte

Zvunka sait que la tâche qui l'attend est très compliquée, et il compte sur l'orgueil des joueurs pour redresser une situation catastrophique. "Les joueurs doivent montrer de la vexation d'être la risée de la Ligue 2. On peut repartir sur de nouvelles bases. Le plus important va être d'agir sur le mental" a-t-il déclaré. Visiblement Zvunka a une idée bien arrêtée sur la direction qu'il souhaite prendre et sur le groupe sur lequel il veut pouvoir compter. Certains n'en feront plus partie. C'est ainsi que le défenseur ­Jonathan Zebina (36 ans), qui espérait sans doute une autre fin de carrière,  le milieu Erwan Quintin (30 ans) et l’attaquant portugais Diego Rosado (24 ans), dont l'ACA attendait beaucoup et qui s'est montré trop décevant, ont résilié leur contrat. 

Christian Grégoire