ballon football pretexte but main gardien 052010
. | AFP

Arles-Avignon résiste à Metz

Publié le , modifié le

Arles-Avignon est allé chercher un bon match nul vierge sur le terrain du FC Metz, ce lundi soir lors du dernier match de la 2e journée de Ligue 2. Dominateurs mais trop peu réalistes et butant sur un bon Butelle, les Lorrains ont dû se contenter d'un petit point qui ne fait pas leur bonheur puisqu'ils restent 17e du classement. Les Provençaux, à l'inverse, pointent au 7e rang, à deux longueurs du leader Bastia.

Arles-Avignon a ramené un match nul (0-0) de Metz au terme d'une rencontre où les deux équipes n'ont pas su concrétiser leurs occasions de but, lundi lors du dernier match de la 2e journée de Ligue 2 de football. Le promu Bastia garde donc la tête de la L2 avec six points après sa victoire (2-0) vendredi à Nantes, la lanterne rouge. Lens, défait à Istres (2-1), et Le Mans, battu sur sa pelouse par Tours (1-0), complètent le "podium" des relégables. Metz, qui avait abandonné la bagatelle de 28 points sur sa pelouse la saison dernière, voulait se rattraper lors de son premier match à Saint-Symphorien. Mais les Messins, qui ont contrôlé la partie, n'ont pas su convertir leurs opportunités, notamment à cause d'un Ludovic Butelle en forme dans le but provençal.

Metz dominait le début de match mais Arles-Avignon contenait plutôt bien les velléités lorraines. Dès la 3e minute, Butelle repoussait une frappe puissante de Duhamel. La minute suivante, l'arbitre refusait un penalty aux Messins pour un tirage de maillot de Bobo Baldé sur Duhamel. Dans la foulée, Pierre Bouby adressait un tir de loin qui passaait au dessus de la cage sudiste. Les visiteurs réagissaient après le premier quart d'heure mais N'Diaye et Pieroni ne se trouvaient pas (16e).

Occasions manquées

Ils procédaient en contre alors que Metz attaquait tout en restant méfiant. Les Grenats perdaient même Bouby, touché à la cuisse droite (et remplacé par Ngbakoto), dès la 26e minute. Puis un coup franc de Rocchi n'inquiétait pas Delle, serein. Les Provençaux se distinguaient peu avant la pause, coup sur coup: d'abord sur une tête puissante de Baldé qui trouvait le poteau, puis sur une belle action collective où Aït Ben Idir décalait Pieroni sur la droite de la surface, l'attaquant belge butant sur un excellent Joris Delle (40e).

En seconde période, Metz reprenait sa domination mais sans se montrer dangereux avant l'heure de jeu. Après un tir puissant de Ngbakoto qui frôlait la transversale, Diagne plaçait une tête au ras du poteau que Butelle sortait in extremis (61e). Le match devenait âpre, tendu, et les accrochages se multipliaient en milieu de terrain. Baldé écopait d'un avertissement mérité (68e). La fin de match ne changeait rien et les deux formations se quittaient sur ce score de parité malgré un ultime tir de Traoré –au dessus- dans les arrêts de jeu (90+4).