Le Monégasque Ibrahima Touré
Le Monégasque Ibrahima Touré | PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Arles-Avignon et Nantes se replacent, Dijon piétine

Publié le , modifié le

Vainqueur 2-1 à Guingamps, l'AS Monaco poursuit son excellent début de saison de L2. Après quatre journées, les Monagasques sont leaders avec 10 pts mais avec une meilleure différence de buts que Dijon. Les Dijonnais restaient sur trois victoires mais ont été stoppés dans leur course vendredi avec un nul à Lens (1-1). alors que cette 4e journée de L2 voit Nantes et Arles-Avignon se replacer provisoirement dans le sillage des premiers.

En attendant de voir l'espoir argentin Lucas Ocampos sur le front de l'attaque monégasque, l'efficacité offensive s'appelle Ibrahima Touré. Grâce à un doublé à Guingamp (53e, 73e), le Sénégalais offre une précieuse victoire aux siens et occupe seul la tête du classement des buteurs avec quatre buts. Les Bretons avaient pourtant ouvert le score par Diallo (19e) mais les hommes de Ranieri ont su renverser la tendance. Nouveau leader à la différence de buts, Monaco est talonné par Nantes, vainqueur à Tours (2-0, avec un doublé de Djordjevic) et Arles-Avignon, victorieux d'Angers (2-0, buts de Cardy et Dalé), à deux points derrière. Tours est lanterne rouge.

Caen déroule

Le "carton" de la soirée de vendredi revient à Caen qui a piétiné chez lui Clermont (4-0). Duhamel (15), Sorbon (43), Nabab (54), et Calvé (90) ont été les "artificiers" de la soirée côté caennais. Caen est 4e. Samedi (14h00), Monaco aura l'occasion de revenir à égalité de points avec Dijon en cas de succès à Guingamp. Auxerre pourrait de son côté s'octroyer seul la 2e place en cas de victoire lundi soir au Mans (20h30). 

Sedan termine à dix

Dans les autres matches de vendredi soir, Nîmes s'est imposé à Sedan 3 à 2, les Sedanais finissant notamment à dix après l'expulsion de Bellaïd (90e). Laval a pour sa part battu Niort 1 à 0 et Le Havre, devant plus de 7000 spectateurs, a dompté Ajaccio 2 à 1. Le seul match sans but fut celui entre Istres et Châteauroux.

Réactions

Claudio Ranieri (entraîneur de Monaco): "Nous savions que ce serait une partie difficile dans la mesure où, la saison dernière, Guingamp avant battu Monaco 4-0. On se doutait également qu'ils allaient jouer de la même manière, avec de longs ballons dans la profondeur. Nous avons su répondre en essayant de produire du jeu. Malgré le fait que nous ayons été menés au score, on n'a jamais démissionné, on n'a jamais arrêté de jouer. Nous savons que tous les matchs seront comme celui-ci, toutes les équipes rêvant de battre Monaco."

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp): "C'est une défaite difficile à avaler. Elle n'est pas très logique sur l'ensemble du match. Mais nous avions dit qu'il ne faudrait pas faire d'erreurs. Ce fut un beau match, avec de l'intensité de chaque côté. J'ai des regrets au niveau du score, pas sur notre match. Il y avait en face une équipe de talent, rigoureuse derrière mais qui avait aussi quelques faiblesses. Le nul aurait été le minimum."

Les supporteurs du FC Lens ont observé une grève des chants pendant 30 minutes au stade Félix-Bollaert pour protester contre l'horaire du match entre leur équipe et Dijon, programmé à 18h45. Réunis au sein du collectif SOS Ligue 2, les supporteurs lensois évoquent dans un texte distribué aux spectateurs une "mascarade", qui aura "des conséquences néfastes sur l'affluence" dans le stade. Ils ont également déployé des banderoles proclamant "Non aux matches à 18h45", "La passion ne regarde pas, elle se vit", "Le foot le samedi pour des stades en vie", ou encore "BeIn Sport (principal diffuseur de la L2, ndlr) = la mort des stades".

Gilles Gaillard