Ariël Jacobs
L'entraîneur belge Ariël Jacobs | AFP - ANDREAS HILLERGREN

Ariel Jacobs quitte Valenciennes

Publié le , modifié le

Un peu avant que les dirigeants de Valenciennes ne passent devant la commission d'appel de la DNCG pour tenter de maintenir le club en L2, VA a annoncé s'être séparé d'Ariel Jacobs. "Ariel Jacobs et le VAFC ont décidé de mettre fin, d'un commun accord, au contrat qui les liait jusqu'au 30 juin 2015. Le club et son président tiennent à remercier Ariel Jacobs pour l'élégance de son geste, permettant ainsi d'alléger la masse salariale du club pour la saison 2014/2015", indique le communiqué. Jacobs était arrivé en octobre 2013 pour tenter de sauver le club nordiste en L1. L'ancien technicien d'Anderlecht devrait ainsi mettre un terme à sa carrière sur les bancs.

C'est une goutte d'eau, mais elle pourrait faire la différence. A l'heure où Jean-Raymond Legrand, le président du club, plaide sa cause pour tenter de convaincre la commission d'appel de la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) que le club peut repartir en L2, Ariel Jacobs a mis un terme à son contrat. C'est un salaire de moins, et sans frais de rupture de contrat, alors que celui du Belge courait jusqu'à la saison prochaine. Sauf surprise, cette rupture à l'amiable signe la fin de carrière de  Jacobs, qui avait annoncé en février dernier que Valenciennes serait son  dernier club. "Ariel Jacobs et le VAFC ont décidé de mettre fin, d'un commun accord, au  contrat qui les liait jusqu'au 30 juin 2015. Le club et son président tiennent  à remercier Ariel Jacobs pour l'élégance de son geste, permettant ainsi  d'alléger la masse salariale du club pour la saison 2014/2015", précise le  communiqué publié sur le site internet du club nordiste.

Relégué sportivement en L2, VAFC avait été ensuite rétrogradé administrativement fin juin par la DNCG, pour cause de problèmes financiers. Mais hier, la cour d'appel du tribunal administratif de Douai avait  annulé la procédure de redressement judiciaire prononcée à l'encontre du club  fin juin, ouvrant la voie à un possible maintien en L2 du VAFC, qui semblait au bord du dépôt de bilan et de la disparition il y a seulement quelques jours.

Les efforts faits par les dirigeants, les collectivités et les investisseurs locaux doivent maintenant convaincre la commission d'appel de la DNCG que l'avenir financier est assuré. Et que Valenciennes peut repartir la saison prochaine en L2. 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze