SCO Angers
La joie des Angevins | PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Angers remonte sur le podium

Publié le , modifié le

Le FC Metz a raté une belle occasion de creuser l’écart en tête de la Ligue 2, ce samedi à Angers : mené deux fois au score, le SCO a en effet trouvé les ressources pour arracher le point du match nul (2-2) et remonte sur le podium du Championnat, à égalité comptable avec Niort.

C'est un match nul au petit goût de succès pour Angers. En panne de victoire en Championnat depuis le 21 février, le SCO a profité de la défaite de Niort (2-1) vendredi pour reprendre confiance contre le leader messin : un petit point qui fait du bien au moral... et au classement puisque le club remonte, à huit journées de la fin de saison, sur un podium qu'il avait quitté il y a deux semaines. 

Menés dès l’entame du match suite à l'ouverture du score de l'inévitable Diafra Sakho (8e, 1-0), les locaux ont vite remis les compteurs à zéro, d’une superbe frappe lointaine de Mohamed Ben Othman (21e, 1-1). Mais au lieu de douter, les Grenats ont alors mis les bouchées doubles pour reprendre l’avantage le plus vite possible. Mission accomplie avant la demi-heure de jeu : tentant sa chance de loin, Yeni Ngbakoto voyait sa frappe contrée, prendre de la hauteur… puis retomber dans la lucarne de Grégory Malicki (29e, 2-1).

Le FC Metz "secoué"

Commençait alors un long duel d’attaque-défense, entre des Angevins déterminés à décrocher au moins un point, et des Messins visiblement décidés à tenir leur résultat quitte à se rassembler dans leur propre camp jusqu’à la fin du match. A force de pousser, le SCO trouvait finalement la faille dans le money time, d’une petite merveille de tir signée Ludovic Gamboa (80e, 2-2). Angers a même bien failli réussir son hold-up, acculant la défense messine dans ses derniers retranchements jusqu’au bout du temps additionnel.

Mais les visiteurs, rarement mis sous une telle pression cette saison, ont résisté dans la douleur. "On les a un peu secoué, se félicitait Gamboa à l'issue de la rencontre. J’espère que ça va nous re-galvaniser pour cette fin de Championnat". Un état d'esprit nécessaire, car Niort (47 points également), Tours (45), Caen (44), Nancy (44), Troyes(43) et Dijon (43) sont toujours placés dans la course à l'élite, et promettent une fin de saison tendue jusqu'à l'ultime journée.