ballon football pretexte filets 042010
. | AFP-Marcou

Ajaccio a un bon coup à jouer

Publié le , modifié le

Ajaccio peut profiter de la 29e journée de Ligue 2 et de l'accueil de Châteauroux, vendredi, pour consolider sa place de leader et creuser un petit écart avec ses poursuivants en vue de la montée.

Les Corses, qui ont accédé pour la première fois de la saison à la première place du championnat après leur large succès contre Reims (3-0), peuvent prendre une petite option pour la suite s'ils ne flanchent pas devant leur public. Châteauroux, 15e, ne possède pas a priori d'arguments suffisants pour faire déjouer les Ajacciens, qui se méfient plus du calendrier que de leurs futurs adversaires. "Il faut enchaîner un deuxième succès à domicile ce qui n'est jamais évident, estime ainsi l'attaquant Julien Viale. Châteauroux reste sur une défaite à la maison, on s'attend donc à un match très difficile mais tous les matchs le seront jusqu'au 27 mai. Ce sont, à mon sens, les trois équipes les plus constantes qui iront au bout."

Avec seulement cinq points d'avance sur Sedan, 8e, l'ACA sait bien que la L2 n'est pas près de rendre son verdict et qu'il faudra lutter jusqu'au bout. D'où la nécessité de ne pas gaspiller de points en route et de saisir toutes les opportunités, surtout devant son public. "Si on fait le plein sur nos cinq matchs à domicile, on devrait être dans le coup. Nous avons notre destin en mains", a renchéri l'entraîneur Olivier Pantaloni.

Car derrière, personne ne semble prêt à céder. Malgré le coup d'arrêt subi contre Sedan (1-1), Le Havre (2e) partira largement favori face à Istres (12e), tout comme Evian-Thonon (4e à 2 points d'Ajaccio) à Nîmes (16e). "C'est une équipe capable de réussir des coups à l'extérieur, et je n'oublie pas qu'elle a inscrit cinq buts à Sedan, a cependant averti Cédric Daury, l'entraîneur havrais, à propos des Provençaux. Ce sont des choses qui doivent nous mettre en éveil, si nous voulons continuer sur la dynamique qui est la nôtre à domicile."  Le danger guette surtout Le Mans (3e), qui n'a pris que trois points sur les cinq derniers matches.

Les Sarthois peuvent craindre la venue d'Angers, 9e et boosté par sa victoire sans appel aux dépens d'Evian-Thonon (3-0).  "C'est comme si on repartait à zéro, admet le technicien manceau Arnaud Cormier. On pensait aborder ces dix derniers matches avec un petit matelas de points d'avance. On a mis à profit ces deux semaines sans match pour refaire de la fraîcheur." Tours, 5e, compte de son côté sur la confirmation du réveil de son attaquant Guié Guié pour se maintenir dans la course. Le buteur tourangeau (13 buts en L2), muet depuis le 29 janvier et longtemps handicapé par une blessure à une cheville, semble avoir recouvré ses moyens au meilleur moment.

AFP