Henri Legarda (Le Mans)
Le président du Mans Henri Legarda essaye de sauver son club | PHOTOPQR/LE MAINE LIBRE

Accord trouvé pour la reprise du Mans FC

Publié le , modifié le

"Le principe d'un accord a été trouvé" entre les potentiels repreneurs du Mans (Ligue 2), menacé de dépôt de bilan, et ses actionnaires actuels, a annoncé le club dans un communiqué.

"La formalisation est en cours et ce document, après approbation, sera soumis demain (jeudi) pour validation au Conseil d'administration du MANS FC", précise le communiqué publié à l'issue d'une réunion entre les deux parties. Le président et actionnaire majoritaire Henri Legarda avait accepté le 27 mars dernier de céder ses parts (55%) pour un euro symbolique aux repreneurs intéressés, mais les discussions traînaient depuis. 

Les actionnaires actuels attendaient en effet un engagement clair de l'homme d'affaires Claude Hervé, qui pilote le dossier de reprise, refusant de lui signer une promesse de vente, avait indiqué lundi une source proche du  dossier à l'AFP. M. Hervé avait de son côté réévalué à 14,6 millions d'euros le déficit du club en fin de saison, soit près du double du chiffre annoncé par les dirigeants, et indiqué que les repreneurs - le groupe multinational Veolia et des investisseurs locaux - devaient élargir leur tour de table puisque la somme qu'ils étaient prêts à investir (5 millions d'euros) ne suffisait pas à couvrir le passif.

Le Mans, 18e de L2, aurait besoin de près d'un million d'euros par mois pour finir la saison et doit de nouveau passer jeudi devant la DNCG, gendarme financier du football français.

AFP