Valère Germain OM - Domzale
Valère Germain après l'un de ses deux buts contre Domzale. | BORIS HORVAT / AFP

Valère Germain, une intégration à vitesse grand V

Publié le , modifié le

Valère Germain s'est très vite intégré à Marseille. Il a déjà marqué 5 buts européens et attend maintenant d'ouvrir son compteur en Ligue 1, si possible dès dimanche contre Monaco, son ancien club, pour l'un des premiers chocs de la saison. Il met à mal les défenses, comme jeudi, où il a envoyé l'OM en poule d'Europa League d'un doublé contre Domzale (3-0), agrémenté d'une passe décisive pour son complice Florian Thauvin.

 "Au fil des matches, je sens une belle complémentarité entre nous deux", note pour sa part Thauvin. Vite adopté par le groupe, le buteur avait aussi su se faire aimer des supporters en claquant trois buts pour son premier match officiel contre Ostende (4-2), au Vélodrome. Il a eu droit à une ovation au moment de son remplacement par un Rudi Garcia qui a offert un bain de gloire à son attaquant.

Monaco, "une saveur particulière..."

Germain a su séduire partout où il est passé. A Nice, où Monaco l'avait prêté en 2015-2016, il n'a laissé que des bons souvenirs. L'an dernier il a été applaudi par l'Allianz Riviera à son retour, sous le maillot monégasque, un traitement exceptionnel des Nissards pour un joueur du club de l'ASM honni. Valère s'est intégré assez facilement", confirme Steve Mandanda, qui a accueilli bien des joueurs à l'OM, où il entame sa dixième saison après un passage raté à Londres. "Il le montre au quotidien, poursuit le gardien olympien, à l'entraînement et dans la vie de groupe. Et sur le terrain, on voit son doublé. Mais même quand il ne marque pas il apporte énormément au collectif, il défend, il nous donne de la profondeur, c'est vraiment un très grand joueur."

Sous les compliments, Germain garde la tête froide après Domzale. "Si j'étais décisif aussi en championnat ce serait bien", souffle-t-il. À Louis II, ce serait idéal. "Ce match aura une saveur particulière", admet-il, c'est un club où j'ai joué 11 ans en comptant la formation, où j'ai tout connu, on a été champion de France. Mais je serai à 100% en espérant marquer et gagner avec l'OM".

"Un joueur intelligent"

"Maintenant, il est de l'autre côté", commente Leonardo Jardim. "J'espère le meilleur, pour Valère sauf contre nous", sourit son ancien entraîneur à Monaco. Rudi Garcia aussi lui voit plein de qualités. "Valère est un joueur intelligent, pas que dans ses déplacements mais aussi dans le jeu avec l'équipe, je ne suis pas étonné que ça se passe bien pour lui", dit le coach. Valère "est un joueur intelligent dans ses déplacements, avec une bonne frappe", abonde Moutinho, son ex-coéquipier à Monaco. Intelligent, modeste, souriant... Valère a tout du bon fils, lui qui est né à Marseille, où a brillé son père Bruno.

Il a enfin rejoint le club de son enfance. "J'ai senti que c'était le bon moment pour rejoindre l'OM, le projet est très intéressant et très bien structuré, expliquait-il à son arrivée. Si j'avais fini ma carrière sans jouer à l'OM, il m'aurait manqué quelque chose. Quand on me parle de mon père il n'y a aucune pression, je suis content de ce qu'il a réalisé ici mais j'ai envie d'écrire mon histoire". Prochain chapitre contre Monaco.

AFP