Mathieu Valbuena
Mathieu Valbuena | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Valbuena à Lyon, une vraie bonne idée ?

Publié le , modifié le

Il est l’un des gros coups de ce mercato dans l’Hexagone. Après un exil du côté de la Russie, Mathieu Valbuena est de retour en Ligue 1. Mais l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille a changé de bord en signant chez l’autre Olympique, Lyonnais cette fois. Son retour, un an après son départ, pose certaines questions autour de l’arrivée de "Petit Vélo" entre Saône et Rhône.

Un bon choix pour Mathi​eu Valbuena ?

Il veut protéger sa pl​ace po​ur l’Euro…

Il l’avait assuré lors de son départ vers le froid russe : Didier Deschamps garde un œil sur lui, même dans un championnat moins exposé que les grands championnats européens. Mathieu Valbuena n’a pas eu tort puisque depuis son départ, il a constamment été dans la liste du sélectionneur des Bleus. Mais l’absence de Coupe d’Europe avec le Dynamo Moscou, suspendu quatre ans en raison du fair-play financier, a contraint Mathieu Valbuena a regardé les propositions qui s’offraient à lui pour s’assurer d’une place dans le groupe de Didier Deschamps pour l’Euro 2016. L’offre de Lyon tombe donc à pic pour lui, avec un retour dans un championnat que DD et ses adjoints scrutent rigoureusement chaque week-end. Surtout, il va pouvoir disputer la compétition reine qu’est la Ligue des Champions. Un projet sportif et des ambitions assumées qui ont forcément dû peser dans le choix de Petit Vélo au moment de dire "oui" à Jean-Michel Aulas.

…mais il devra s’attendre à un accueil probablement froid

Peut-il être le nouveau Fabrice Fiorèse ? Lui qui avait déclaré son amour indéfectible à l’Olympique de Marseille avant son départ pour la Russie revient en France chez l’un des plus grands rivaux du club phocéen. Un choix que pourrait probablement lui faire payer les supporters Marseillais lors du déplacement des Lyonnais au Stade Vélodrome le 19 septembre prochain pour un "Olympico" qui s’annonce déjà sulfureux.

Du côté de Gerland, l’attente autour de l’arrivée de Mathieu Valbuena est plutôt mitigée. En interne, on se pose déjà des questions sur les possibles réactions du vestiaire par rapport à l’ancien Marseillais, notamment niveau salarial. Car s’il a consenti à des efforts financiers pour venir, il n’empêche que Petit Vélo arrivera avec l’un des plus gros salaires du club, au sein d’un effectif où quelques tensions sont apparues au cours de l’été à propos des émoluments d’un Yoann Gourcuff ou d’un Clément Grenier. Côté supporters, cette arrivée provoque un sentiment plutôt partagé. Si certains se félicitent de l’arrivée d’un poids lourd de l’Equipe de France et de la plus-value sportive qui en découle, d’autres s’exaspèrent déjà du style de jeu parfois agaçant de Valbuena, que beaucoup de supporters Lyonnais ont aimé critiquer lorsqu'il se plaisait à rouler – parfois trop - sur les pelouses de Ligue 1. Son étiquette de joueur de l’OM ne devrait pas forcément l’aider non plus, même si ce ne serait pas la première fois qu’un joueur honni devienne l’une des coqueluches de Gerland. Les cas de Grégory Coupet ou de Bafétimbi Gomis, tous deux arrivés de Saint-Etienne et vite adoptés par le public lyonnais, sont les exemples les plus parlants. Il devrait suffire de quelques bonnes prestations en championnat et en Ligue des Champions à Mathieu Valbuena pour se mettre les supporters de l’OL définitivement dans la poche. 

Valbuena-Fékir-Lacazette, le nouveau trio offensif de l'OL cette saison
Valbuena-Fékir-Lacazette, le nouveau trio offensif de l'OL cette saison

Un bon choix pour l’Olympique Lyonnais ?

Un joueur de 4-4-​2…

L’arrivée de l’international français ne devrait poser trop de soucis tactiques à Hubert Fournier. Le technicien lyonnais est certes fourni au milieu de terrain mais à des postes plus reculés (Gonalons, Fofana) ou de relayeurs (Ferri, Tolisso). Mathieu Valbuena compenserait ainsi le manque d’un joueur capable de jouer entre les lignes et d'abreuver de ballons Lacazette & Co, notamment depuis le départ de Yoann Gourcuff et la longue blessure de Clément Grenier. Valbuena devrait donc naturellement prendre la place de numéro 10 dans le système en losange du coach lyonnais. Un choix qui permettrait notamment à Nabil Fékir de reprendre sa place au côté d’Alexandre Lacazette sur le front de l’attaque, là où il s’était révélé la saison passée.

Quid de Claudio Beauvue ? Arrivé en tout début de mercato, le nouveau numéro 9 de Lyon devrait se retrouver sur le banc de touche. S’il a pour lui ses 27 buts toutes compétitions confondues la saison dernière avec Guingamp, il part clairement avec une longueur de retard sur les deux pépites du centre de formation de l’OL et sur l’ancien Marseillais. Un problème dont ne s’enquiert pas le président Jean-Michel Aulas, déjà impatient de voir son quatuor offensif à l’œuvre.

…mais avec peu de pers​pectives d’avenir

En arrivant à l’Olympique Lyonnais, Mathieu Valbuena débarque au sein d’un groupe globalement très jeune (24 ans de moyenne d’âge), notamment au sein d’une attaque portée par Alexandre Lacazette, 24 ans et joueur le plus expérimenté du secteur offensif Lyonnais (139 matches de Ligue 1 contre 242 pour Valbuena, 8 sélections en Bleus pour l’attaquant Lyonnais quand le milieu offensif en compte 48). L’arrivée de l’ancien joueur de l’OM apportera donc un supplément d’expérience qui ne peut faire que du bien aux jeunes pousses rhodaniennes. Mais le choix des dirigeants de se porter vers Valbuena peut poser certaines questions sur la vision du club à moyen terme. À bientôt 31 ans, le numéro 8 des Bleus est plus proche de la fin de sa carrière que de ses débuts. Si l’expérience est un atout indéniable en faveur de Mathieu Valbuena, la jeunesse de Younes Belhanda, un temps convoité par les dirigeants Lyonnais, auraient sans doute permis une vision à plus long terme pour un joueur qui ne facture que 25 années.

Mathieu Aellen