Valbuena, Gignac, OM
Mathieu Valbuena et André-Pierre Gignac | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Valbuena-Gignac, sherpas de l'OM

Publié le , modifié le

Mathieu Valbuena et André-Pierre Gignac ont porté l'OM à la victoire face à Bastia (2-1) ce samedi au Vélodrome. Avec 11 passes décisives pour l'un et 13 buts pour l'autre, les deux internationaux guident le club olympien cette saison. La Ligue des champions est désormais toute proche.

Douzième minute. Idéalement lancé par Mathieu Valbuena, André-Pierre Gignac repique sur son pied gauche pour tromper Mickaël Landreau d'une subtile pichenette et ouvrir le score. Un premier but de son mauvais pied cette saison pour l'attaquant phocéen, signe d'une confiance retrouvée. Buteur à Lorient le week-end passé sur une action initiée par APG, le petit milieu de terrain marseillais confirme lui son excellente entente avec son coéquipier d'attaque. Sur ses 11 passes décisives en Ligue 1, Valbuena en a délivré 5 à Gignac. Un duo de choc particulièrement performant en cette fin de saison, comme à Nice lors de la 30e journée. Au Ray, les deux olympiens avaient déjà unis leurs efforts pour distancer un concurrent direct dans la course à l'Europe.

Gignac, 12 points en 6 matches

Auteur de 4 buts lors des 6 derniers matches, l'ancien Toulousain a tout simplement offert quatre victoires et douze points à son équipe lorsqu'il a trouvé le chemin des filets. Cet après-midi au Vélodrome, alors que ses coéquipiers butaient sur l'infranchissable Landreau, c'est encore lui qui a endossé le rôle du sauveur, idéalement lancé par… Valbuena à 10 minutes du terme de la rencontre. Victime du coup de rein de l'avant-centre phocéen, Palmieri n'avait plus que ses yeux pour constater les dégâts. D'un plat du pied assuré, Gignac venait de trouver le petit filet opposé de son gardien.

Statistiques et mental de feu

Avant la mi-temps, la transversale s'était interposée devant eux. D'un amour d'extérieur du pied droit, le meneur de jeu venait de téléguider un ballon vers son attaquant, dont le geste n'était pas récompensé. Si les deux hommes sont décisifs, leur influence dépasse le cadre des statistiques. Souvent moqués ou ignorés, Valbuena et Gignac ont affronté l'adversité pour arriver à ce niveau. Un mental solide qui déteint sur leur équipe. Avec deux leaders déterminés à ne rien lâcher et hermétiques à la pression, les troupes d'Elie Baup réussissent une sacrée saison. A 27 ans, APG renaît de ses cendres. Valbuena, 28 ans, ne cesse lui de progresser. Sur leurs épaules,  l'OM prend un malin plaisir à retarder le sacre de son ennemi parisien  et se dirige tout droit vers la Ligue des champions. Un objectif en forme d'Himalaya en début de saison. Pas de quoi inquiéter deux sherpas...

Vidéo : La victoire de l'OM face à Bastia Voir la video

Jerome Carrere