Nice Dijon duel
Duel entre Niçois et Dijonnais | VALERY HACHE / AFP

Vainqueur de Dijon, Nice reste aux commandes

Publié le , modifié le

En s'imposant dimanche face à Dijon (2-1) pour le compte de la 18e journée, Nice a conforté et assuré sa place de leader de la L1, avant même le match de Monaco face à Lyon dans la soirée. A la faveur de ce succès, les Azuréens prennent sur le large (7 points) sur le PSG.

Dans un stade de Nice bondé qui a chaleureusement salué l'excellente demi-saison de son équipe, Balotelli a été le grand artisan de la victoire du Gym en inscrivant deux buts, un penalty (32e) puis une déviation en position de hors-jeu après un bon travail d'Arnaud Souquet (50e), alors que Julio Tavares avait égalisé, lui aussi sur penalty (37e). Titularisé pour la première fois en L1 depuis cinq semaines, l'Italien en est désormais à 8 buts en 8 matches joués en championnat. Alassane Plea, le meilleur buteur niçois (10 réalisations), s'est moins mis en valeur, même s'il a trouvé la barre en fin de partie (87e), peu avant l'expulsion du capitaine dijonnais Cédric Varrault (89e).

Très actifs dans le jeu, très joueurs -peut-être trop dans certains situations-, les Dijonnais n'ont pas été payés de le leur engagement, comme souvent d'ailleurs ces dernières semaines. Les Bourguignons ont enchaîné un huitième match consécutif sans victoire et glissent à la 18e place, synonyme de barrage.

Ce sont les Niçois qui, bien qu'ayant dû tout de même s'employer, tirent le meilleur parti de ce résultat. Les hommes de Lucien Favre, qui avaient tenu la dragée haute au PSG en signant un nul heureux 2-2 au Parc des Princes le dimanche précédent, ont donc bien surmonté leur élimination en Coupe de la Ligue mercredi à Bordeaux (3-2), où ils retourneront mercredi prochain pour leur dernier match de l'année civile. Avec peut-être à la clé le titre de champion d'automne. Titre qui reste symbolique certes, mais qui peut aider à affirmer des ambitions.

Christian Grégoire