Pasalic
Pasalic célèbre son but. | JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Vainqueur d'Angers, Monaco a Lyon en ligne de mire

Publié le , modifié le

L’AS Monaco, neuvième actuel de Ligue 1, recevait le surprenant troisième du championnat, Angers. Dans son stade Louis II, le club du Rocher s’est timidement imposé 1-0 face aux promus, mais en profite pour revenir au contact des meilleurs dans le haut du tableau.

Monaco est en train de retrouver des couleurs. Les hommes de Jardim sont invaincus depuis sept matches et si le beau jeu n’est pas vraiment au rendez-vous, les résultats, eux, arrivent enfin. Résultat le club du Rocher remonte au classement de Ligue 1, à la cinquième place plus précisément, à deux points du dauphin lyonnais. Les rouges et blancs ont dû s’employer pour battre une équipe d’Angers toujours aussi surprenante. Troisièmes de Ligue 1, les Angevins restaient sur six matches sans défaite en championnat. Et surtout, les coéquipiers de N’Doye étaient parvenus à garder leur cage inviolée sept rencontres durant. Une vraie performance, qui place leur défense parmi les meilleures d’Europe. Mais cette défense avait déjà été mise à mal cette semaine, puisque les Angevins se sont fait éliminer de la Coupe de la Ligue par Tours (L2).

Une réelle occasion a suffi pour Monaco

Logiquement l’AS Monaco a souffert en première période. L’équipe de Jardim a seulement fait preuve d’efficacité à la 35e minute, quand Mario Pasalic est parvenu à trouver le chemin des filets, suite à une passe décisive de Lacina Traoré. Les occasions ne sont pas nombreuses dans ce match où la différence a vraiment du mal à s’opérer. Il y a bien cette tentative de Rony Lopes à la 51e minute, qui rate totalement sa reprise alors que le but était vide. Les Monégasques tremblent une dernière fois, à deux minutes de la fin du match, quand Cheikh N'Doye manque de peu le cadre suite à une tête bien placée.

Monaco remporte ainsi dans la douleur son premier match de la saison au stade Louis II. Cette difficulté à imposer son jeu réside est sûrement dûe aux nombreuses absences sur le terrain monégasque, avec la suspension de Bernardo Silva, ainsi que les blessures de Dirar, Bakayoko, Coentrao, Lemar et Traoré... Le club du Rocher, qui est sur les mêmes bases que la saison passée, se rapproche du podium. Deux points séparent désormais les Monégasques des dauphins lyonnais. De quoi les rassurer, avant le déplacement en  Azerbaïdjan jeudi, pour affronter Qarabag en Europa League

Les réactions

Leornardo Jardim (entraîneur de Monaco): "J'espère qu'avec trois victoires d'affilée, l'équipe va y arriver. Les victoires donnent de la confiance. Les joueurs ont besoin de comprendre que, pour jouer à un haut-niveau, il faut se donner à 100%. On a deux occasions de marquer, avec El Shaarawy et Rony Lopes. Quand on ne marque pas, cela redonne de la confiance à l'adversaire. Il a donc ensuite fallu faire une gestion pour ne pas encaisser de but. Les vingt dernières minutes ont été difficiles, mais on est parvenu à gérer. L'équipe a montré une bonne mentalité, une bonne attitude. Notre objectif, c'est de remonter l'équipe, de se rapprocher des premières places et d'aider les jeunes joueurs à progresser.Lors de la seconde partie de la saison, je pense que mon équipe sera mieux".

Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers): "On a des regrets sur la première période. Pas sur le plan de jeu, car on a contrôlé assez facilement cette équipe, mais on paie cher notre faute de marquage sur coup de pied arrêté, alors que les coups de pied arrêtés sont généralement notre force. On a essayé, on n'a pas abdiqué, même si on a logiquement ouvert des espaces. Ils se sont retrouvés dans une situation qu'ils adorent. Il ne fallait pas être mené. J'ai dit aux joueurs que j'étais satisfait de leur match. Quand on sort avec regret d'un match à Monaco, c'est qu'on n'a pas été inactif."