ASSE Monaco Monnet-Paquet Raggi duel
Monnet-Paquet (St-Etienne) et Raggi (Monaco) au duel | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Vagner Love brise le coeur des Verts

Publié le , modifié le

Que de regrets pour l'AS Saint-Etienne rejoint en fin de match par l'AS Monaco en match décalé de la 26e journée de Ligue 1. Ultra-dominateurs, les Verts avaient fait le plus dur en ouvrant le score par Bayal Sall (57e) mais Vagner Love a trouvé l'ouverture sur le seul tir cadré monégasque (87e). Ce nul 1-1 permet à l'équipe de Jardim de conserver 6 pts d'avance sur l'ASSE, provisoirement 3e avant le dernier match de la journée entre Nice et Marseille.

Les Verts ont eu raison de casser leur tirelire cet hiver. Ils n'avaient pas vraiment le choix mais ils ne se sont pas trompés. Avec Oussama Tannane et Alexander Soderlund, l'ASSE présente un visage bien plus séduisant. Si on ajoute des vertus de solidarité retrouvées, ce n'est pas surprenant que les résultats s'enchaînent aussi bien. Février était le mois de tous les dangers. Pour l'instant, Saint-Etienne réalise quasiment le carton plein. Deux victoires en Ligue 1 à Rennes et Bordeaux et une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France obtenue à Troyes (1-2, a.p.), les feux sont au vert. Cette série est de bon augure avant de recevoir Bâle jeudi en 16e de finale de la Ligue Europa.

Tannane éclaire le jeu stéphanois

De Coupe d'Europe, il en était déjà question dimanche face aux Monégasques. Christophe Galtier avait qualifié ce choc ainsi en raison de l'enjeu. 2e avec 6 pts d'avance, l'ASM était clairement dans le viseur stéphanois. Ça se voyait pendant une première demi-heure copieusement dominée où Danijel Subasic a fait des miracles. Le portier monégasque était sur un nuage pour sortir du bout des gants le coup franc de Cohade (10e) et les têtes de Bayal Sall (12e) et Soderlund (16e). Souvent à l'origine de ces occasions ou coups de pied arrêtés, le Néerlandais-Marocain Oussama Tannane. Le geste technique souvent juste, il mettait le feu à la défense monégasque sans toutefois réussir à forcer la décision par lui-même (43e). Ruffier passait une fin d'après-midi tranquille, tout juste titillé par une frappe de Lemar (21e) et un débordement de Costa (32e).

Love va se faire aimer​

A l'image de ces dernières semaines, les Verts finissaient par trouver l'ouverture sur un coup franc. Le ballon était servi sur un plateau par Cohade sur la tête de Bayal Sall. Le Sénégalais s'était joué de Raggi avant de place une tête imparable (1-0, 57e). Sa prolongation de mercredi dans les jambes, l'ASSE reculait après son but. A Reims, ça s'était soldé par une égalisation en fin de match. Le scénario allait se répéter. L'ASM avait bien arrosé dans les tribunes (aucun tir cadré en 7 tentatives). Un seul tir cadré allait suffire. Sur un corner, Carillo voyait sa tête repoussée par Ruffier. Vagner Love se jetait et égalisait (1-1, 84e). C'était son premier but sous ses nouvelles couleurs. Le temps de reprendre ses esprits, Saint-Etienne recommençait à pousser fort dans le temps additionnel et multipliait les corners. Bayal Sall retirait même la balle de match à Sodelund. Il y aura vraiment des gros regrets ce soir à Geoffroy-Guichard.

Ré​actions

Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco) : "Je  crois que c'est un bon résultat car l'adversaire jouait très bien avec beaucoup  d'intensité. Nous avons eu d'entrée 20 à 25 minutes très difficiles pour nous  car Saint-Etienne contrôlait très bien le match avec trois situations  dangereuses. En seconde période, Saint-Etienne a pris l'avantage mais nous  avons réussi à égaliser. C'est donc un bon point. Notre première période n'est  pas ratée. L'adversaire avait pu préserver plusieurs joueurs en Coupe de  France, mercredi, pour jouer ce match. Ce n'était pas notre cas avec des  garçons qui ont enchaîné cinq matches lors des deux dernières semaines. La  fatigue commence à se faire sentir. Ainsi, pour tout ça, je crois que nous  avons pris un bon point. Je note le bon match de Vagner Love. C'est bien pour  lui et pour l'équipe. L'objectif est de rester deuxième mais Saint-Etienne est  très fort et possède un bon effectif, un bon entraîneur et il y a Lyon qui n'a  plus que le championnat à jouer avec un bel effectif également".
   
Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne) : "Monaco sait faire. Nous  avons beaucoup entrepris mais nous n'avons pas su être décisifs dans nos temps  forts malgré des situations favorables notamment dans les vingt-cinq premières  minutes. Nous sommes tombés sur un bon gardien. Nous avons su prendre  l'avantage mais nous n'avons pas su creuser l'écart. Monaco est spécialiste de  ce type de match. Après l'égalisation, nous avons espéré mais sans y parvenir.  Nous avons des regrets car nous voulions être dans la continuité des derniers  matches. Nous l'avons été dans le contenu avec beaucoup d'enthousiasme et de  détermination et nous ne sommes pas récompensés. C'est la fatalité. On est pas  à l'abri d'une interprétation arbitrale. Nous sommes freinés. Est-ce que l'on  est en lutte pour la 2e place ou la 3e? J'espère que jeudi en Europa League  contre Bâle nous montrerons le même visage sans encaisser de but pour envisager  une qualification".