André Pierre Gignac Marseille Yrondu Musavu-King Caen
André Pierre Gignac (Marseille) à la lutte avec Yrondu Musavu-King (Caen) | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Une victoire de Marseille, c'est pour Caen ?

Publié le , modifié le

L'Olympique de Marseille qui reste sur trois matches nuls mise sur un succès sur Caen, en ouverture de la 27e journée de Ligue 1, pour se relancer. Mais alors que les Phocéens tardent à retrouver leur rythme, ils devront se méfier de joueurs normands en pleine confiance.

En ratant des victoires à deux reprises en fin de match (contre Reims, 2-2 et Saint-Etienne, 2-2), les hommes de Marcelo Bielsa ont vu leurs principaux concurrents prendre leur distance. Lyon pointe en tête avec quatre points d'avance, devant le PSG qui compte désormais deux points de plus que l'OM. Pour le tacticien argentin, son équipe "pourrait avoir, aujourd'hui, quatre points que nous n'avons pas, mais qui, je crois, étaient mérités."

Pour Bielsa, le football est une histoire de cycles. "Caen a vu un très mauvais cycle être remplacé par un très bon cycle", a-t-il commenté. Depuis le début de l'année 2015, le Stade Malherbe affiche en effet des résultats excellents. Les joueurs de Patrice Garande ont ainsi signé contre Lens (4-1) une sixième victoire d'affilée, prenant 16 points en sept rencontres, et affichant des statistiques des plus impressionnantes.

Caen presque aussi fort que le Real en 2015 !

Les Caennais peuvent se targuer de réaliser l'une des toutes meilleures performances en Europe. Ils ne sont pas nombreux à bénéficier d'un meilleur ratio matches joués/points gagnés. Le Werder Brême (avec 2,6 points obtenus par match), Liverpool (2,42 pts) et le Real Madrid (2,33 pts) sont les seuls à pouvoir rivaliser avec Caen, qui compte 2,28 points de moyenne par rencontre ! Ne pointant qu'au 14e rang de L1, l'équipe de Caen est devenue la quatrième meilleure attaque du championnat, grâce notamment à leur attaquant argentin Emiliano Sala, un joueur "opportuniste, qui marque et intuitif" selon Bielsa.

Si avant ce match, un écart de 19 points demeure entre les deux équipes, les Caennais –en tête du classement des matches retour- entendent bien jouer crânement leur chance. "Nos résultats précédents nous permettent de croire que tout est possible", affirme Lenny Nangis, qui jouera pour la première fois de sa carrière au Vélodrome. "Un succès resterait gravé dans nos mémoires", a assuré l'attaquant des 'Bleu et Rouge'. Le spectacle devrait être au rendez-vous.

Romain Bonte