Sow Moussa Lille blanc pouce levé 11 2010
Moussa Sow, le meilleur buteur de Ligue 1 cette saison. | AFP - Kenzo Tribouillard

Une saison en Rouge et Blanc

Publié le , modifié le

La saison de Ligue 1 vient de s'achever ce week-end et l'on peut en tirer les premiers enseignements. Dans le rayon satisfaction, le LOSC a réalisé une belle saison et est un juste et 'beau' champion. A noter le retour au premier plan du PSG. Côté déception, Les Rouge et Blanc de l'ASM évolueront en Ligue 2 la saison prochaine après 34 ans dans l'élite.

La Ligue 1 a rendu son verdict définitif le week-end dernier. Lille a été sacré champion, et l'OM, deuxième, rejoindra les Dogues en Ligue des Champions la saison prochaine.
L'Olympique Lyonnais, troisième, obtient le dernier billet pour la C1, mais devra passer par les barrages.
Le Paris Saint-Germain, Rennes et Sochaux sont qualifiés pour la prochaine édition de l'Europa League.
Monaco, Lens et Arles-Avignon sont relégués en deuxième division alors qu'Evian-Thonon-Gaillard, Ajaccio et Dijon font le chemin inverse.

Les Tops

Lille. Après le sacre national de 1954, le LOSC réalise un beau doublé cette saison avec un titre de champion de France plus que mérité et une Coupe de France remportée face au PSG. Les Dogues n'ont pas eu d'adversaires à leur hauteur cette saison, même si l'OM a laissé planer le doute quelques temps. Les hommes de Rudi Garcia ont obtenu un troisième championnat pour les Nordistes (après ceux de 1946 et 1954) et avec la manière qui plus est. En effet, les Lillois ont produit un beau jeu, prouvant qu'il est possible de gagner des titres tout en pratiquant un football agréable à voir, porté vers l'avant. Les coéquipiers d'Eden Hazard ont survolé la Ligue 1, étant la meilleure attaque (68 buts) et la seconde meilleure défense (36 buts, Rennes étant la meilleure avec 35 buts). En constante progression ces dernières années, Lille est amené à jouer un rôle central en France ces prochaines années. La perspective de jouer la prochaine C1 et la livraison d'un stade de plus de 50.000 places devraient asseoir le nouveau statut du LOSC.

Paris Saint-Germain. Après plusieurs saisons à tutoyer le bas du classement (13e en 2009/2010, 16e en 2007/2008, 15e en 2006/2007), le PSG retrouve les 'sommets' de la Ligue 1. De plus, le club de la capitale a produit un des plus beaux jeux de l'hexagone avec Lille et Sochaux. Les hommes d'Antoine Kombouaré finissent à une honorable quatrième place mais pourront noyer quelques regrets. En effet, sans les boulettes de ses gardiens Coupet et surtout Edel, et l'inefficacité de sa paire d'attaquants Hoarau-Erding, le Paris SG aurait pu voir plus grand. Malgré tout, la virtuosité de l'Hispano-brésilien Nene et la solidité de Mamadou Sakho ont été de grandes satisfactions, tout comme le niveau de jeu proposé par les pensionnaires du Parc des Princes. "C'est une très belle saison malgré tout. Nous avons tenté de développer un jeu offensif même s'il n'a pas toujours été efficace. Dans l'esprit, nous avons mis du coeur et de la qualité. Les gens venus au Parc des Princes ou à l'extérieur ont pris du plaisir", se félicitait Antoine Kombouaré. La saison a été également marquée par le plan sécuritaire pour mettre un terme aux tensions avec les supporteurs, qui ont fait deux morts entre 2006 et 2010. Une politique qui a pacifié le Parc des Princes mais créé une fracture avec les fans historiques.

Sochaux. Les jeunes sochaliens se sont révélés cette saison, permettant à la formation doubiste de se qualifier pour la prochaine édition de l'Europa League. Le duo d'attaquants Ideye Brown-Modigo Maiga a parfaitement fonctionné, les deux hommes ayant inscrit 30 buts à eux deux (15 buts chacun). Sochaux a également pu s'appuyer sur la vista de Ryad Boudebouz (21 ans) et sur Marvin Martin (22 ans), qui a d'ailleurs été appelé en Equipe de France par Laurent Blanc pour le futur stage en Europe de l'Est (Belarus, Ukraine, Pologne).

Sow-Gameiro, les deux gâchettes de L1. Le duel entre le Lillois et le Lorientais pour le titre de meilleur buteur du championnat a rythmé la fin de saison. Le Sénégalais a remporté son opposition face à l'international français, et aura inscrit 25 buts cette saison, contre 22 pour Gameiro. L'attaquant nordiste succède à Mamadou Niang, 18 réalisations la saison dernière avec l'OM. Il faut remonter à la saison 2003/2004 et aux 26 buts de Djibril Cissé pour voir mieux que les 25 buts de Moussa Sow. Le Stade Rennais, qui n'a pas voulu conserver le Sénégalais en début de saison peut s'en mordre les doigts. A 24 ans, Kevin Gameiro devrait donner une nouvelle dimension à sa carrière en quittant Lorient pour une formation plus huppée (Valence?).

Les frères Ayew. On connaissait déjà André, 21 ans. On connaît désormais Jordan, 19 ans. Les deux petits-fils d'Abedi Pelé ont tout pour réussir à l'OM. En fin de saison dernière, André Ayew avait déjà laissé transparaître de belles choses et il avait réalisait une Coupe du Monde 2010 de haut niveau avec le Ghana. Le milieu offensif a confirmé les espoirs placés en lui cette saison. Son petit frère, Jordan, quant à lui était inconnu jusqu'à cet exercice 2010/2011. Les deux frères ont éclaté lors de la 32e journée face à Nice (victoire 4-2): André avait inscrit un triplé et son cadet avait marqué le quatrième. Nul doute que les deux frères feront encore parler d'eux la saison prochaine.

Les Flops

Lens. La saison lensoise s'apparente à la chronique d'un fiasco annoncé. Cette saison a une nouvelle fois été mouvementé côté lensois avec le remplacement de Jean-Guy Walemme par Laslo Boloni au poste d'entraîneur mais qui n'a pas pu redresser la barre. Les Sang et Or rejoignent la Ligue 2, où ils avaient déjà évolué en 2008/2009.

Marseille. Sur le papier, Marseille réalise une saison honorable mais les Phocéens ont déçu. En effet, malgré une seconde place en championnat cette année, l'OM n'a jamais vraiment réussi à décoller cette saison, réalisant plusieurs matches d'une qualité plus que moyenne, voire insipides. L'Olympique de Marseille combatif, efficace, joueur, offensif de la saison passée semble bien loin.

Gignac-Lucho. L'ombre de Mamadou Niang semble encore planer du côté du Vélodrome. En effet, André-Pierre Gignac, appelé à le remplacer sort d'une saison compliquée. L'ancien Toulousain s'est montré plus que moyen, jamais à son avantage, et en constante méforme durant la saison. Les dirigeants marseillais doivent certainement regretter les quelques 16 millions d'euros déboursés l'été dernier pour l'avant-centre, seulement huit buts en Ligue 1 cette saison.
Lucho Gonzalez était arrivé du côté de Marseille en grande pompe à l'été 2009. Après quelques semaines périlleuses, l'ancien milieu du FC Porto avait réussi à prendre le jeu à son compte et prenait de plus en plus d'ampleur dans le club phocéen. Cette saison devait être celle de la confirmation pour l'Argentin. A l'instar de Gignac, l'international argentin a été quasi-transparent durant l'exercice 2010/2011. "El Comandante" est même annoncé sortant cet été…
Sans oublier le départ précipité de Brandao pour Cruzeiro après avoir été mis en examen pour viol. Tout ceci explique les problèmes offensifs du champion sortant cette saison.

Lyon et Puel. Les dirigeants et supporters lyonnais doivent être heureux que la saison se termine. En effet, même si l'OL termine troisième et jouera les barrages de la C1, ce résultat fut terriblement laborieux à obtenir. Les septuples champions de France semblent être en fin de cycle, et le divorce Puel-OL semble irrévocable. Depuis de nombreuses semaines, le public de Gerland conspuait le nom de l'ancien technicien lillois. Après trois saisons blanches consécutives, Claude Puel ne devrait pas faire de vieux os du côté de Lyon. Pour rappel, quand l'ancien coach de l'ASM est arrivé à Lyon, les Gones sortaient de sept titres de champion de France consécutifs…

Bordeaux et Tigana.Jean Tigana était arrivé à Bordeaux l'été dernier dans une formation délestée de ses meilleurs éléments (Gourcuff, Chamakh). Lancien international n'a pas pu faire de miracle, et après une humiliante et cinglante défaite à domicile (0-4), Jean Tigana a décidé de jeter l'éponge et démissionner. On se souvient encore des "On se fait chier" scandés par les supporters girondins, affichant leur mécontentement et leur lassitude pour le jeu ennuyeux de leur équipe. 



Monaco. Les Monégasques sombrent à Gerland (2-0 face à Lyon) lors de la dernière journée et évolueront en Ligue 2 la saison prochaine après 34 années dans l'élite. Le club de la Principauté a fini par payer le défilé interrompu de dirigeants et entraîneurs de ces dernières années. Les atermoiements d'une gestion sportive et managériale difficile à lire depuis le départ de Deschamps fin septembre 2005 ont plongé l'ASM en enfer.

Yoann Gourcuff vient de réaliser une première saison plus que décevante avec l'OL, et le milieu international français doit certainement attendre le début de la saison prochaine avec impatience afin de prouver sa vraie valeur. Touché par le fiasco de la dernière Coupe du Monde, l'ancien Bordelais ne semble pas s'en être remis, lui qui s'est montré transparent cette saison. Appelé à densifier le milieu de Lyon et prendre le jeu à son compte, Gourcuff n'aura inscrit que trois buts pour quatre passes décisives en Ligue 1. Ses qualités n'étant nullement remises en cause, il sera néanmoins attendu la saison prochaine.

José CEPEDA