Cheick Diabate
Cheick Diabate bataille avec les Guingampais | AFP

Une pénible victoire pour Bordeaux

Publié le , modifié le

Les Girondins de Bordeaux ont eu bien du mal à signer un court succès face à Guingamp (1-0), lors de la 17e journée de L1. Le club au scapulaire repasse de la 17e à la 12e place, laissant l'EAG en position de premier non relégable.

Aux portes de la zone de relégation, les Bordelais ont logiquement pris l'initiative à domicile dans ce match de mal classés. Si les Girondins sont à la peine depuis le début de la saison, Guingamp qui ne compte qu'un point de plus, n'est pas à la fête non plus… En neuf voyages à Bordeaux, l'EAG n'a connu qu'une fois la victoire, c'était en 2000, autant dire une éternité ! 15 ans plus tard, cette tendance ne s'inversait pas, du mois d'après la domination girondine. D'avantage portés vers l'attaque, les hommes de Willy Sagnol se sont procurés les principales occasions de la première période. Mais bien repliée en défense, l'équipe guingampaise a donné du fil à retordre à la formation locale, qui a regagné les vestiaires sous les sifflets…

Les Girondins jouent avec le feu

S'il ne pouvait rien dire sur la volonté de porter le danger dans le camp guingampais, le public devait probablement fustiger le manque de lucidité des Girondins devant les buts adverses. Bordeaux ne se démobilisait pas pour autant, et c'était paradoxalement devant une tribune vidée de ses supporteurs mécontents, que Yambéré ouvrait le score d'une tête décroisée (1-0, 62e). A la 74e, Bordeaux se faisait toutefois une petite frayeur sur une mésentente entre Carrasso et Yambéré, qui aurait pu profiter à Privat… Les dernières minutes –dont six dans le temps additionnel- semblaient interminables pour les coéquipiers de Saivet, jusqu'à ce que le coup de sifflet final de M. Turpin libère tout un stade. Avec ces trois points, Bordeaux gagne cinq places, alors que l'équipe bretonne hérite de la dangereuse 17e place.

Romain Bonte