Javier Pastore PSG Evian
Le PSG et Javier Pastore veulent reprendre leur marche en avant | AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

Une opportunité pour Paris

Publié le , modifié le

Après son élimination en Coupe de la Ligue en milieu de semaine à Dijon (3-2), le PSG a l'occasion de conforter sa place de leader en recevant Caen lors de cette 12e journée de Ligue 1. De son côté, Lyon tentera de remporter contre Saint-Étienne son deuxième derby en trois jours dans l'espoir de rester au contact des équipes de tête. En déplacement à Dijon, les Marseillais veulent confirmer leur redressement tandis que Bordeaux doit absolument s'imposer à Ajaccio.

C'est une défaite qui fait tache après le début le saison convaincant des Parisiens. Menant 2-0 à Dijon, les hommes d'Antoine Kombouaré ont pris l'eau, à l'image de Diego Lugano, pour finalement laisser filer la qualification pour les quarts de finale de Coupe de la Ligue (2-3). La réception de Caen en L1 sonne donc comme l'occasion de se racheter. Surtout, une victoire contre le 9e du championnat permettrait à ce PSG version Qatar d'asseoir sa place de leader et de garder au moins trois points d'avance sur son premier poursuivant, Montpellier. En difficulté à Dijon, Lugano pourrait donc être suppléé par Zoumana Camara en défense centrale, lui-même associé à Mamadou Sakho qui retrouverait l'axe après une pige sur le côté gauche. De leur côté, Salvatore Sirigu, Siaka Tiéné, Mohamed Sissoko, Javier Pastore, Nene et Kevin Gameiro devraient retrouver une place de titulaire afin d'aller chercher trois points et d'éviter que le doute ne s'installe.

Après deux victoires consécutives contre Ajaccio en L1 (2-0) et contre Lens en Coupe de la Ligue (4-0), une première cette saison, les Marseillais (12e) visent la passe de trois lors de leur déplacement à Dijon (13e). Ménagés mardi, César Azpilicueta, Souleymane Diawara, Mathieu Valbuena, Benoît Cheyrou, André Ayew et Loïc Rémy retrouveront une place de titulaire contre une équipe dont il faudra se méfier tant elle a donné du fil à retordre aux Parisiens sur deux matchs consécutifs. Buteur contre Lens, André-Pierre Gignac est incertain en raison d'adducteurs douloureux.

Derby électrique à Gerland

Les Lyonnais ont remporté la première manche à Geoffroy-Guichard (2-1) mais le match le plus important est certainement celui qui se déroulera à Gerland pour le compte de la L1. Après les incidents qui ont émaillé la rencontre de Coupe de la Ligue, l'ambiance risque d'ailleurs d'être électrique entre des Gones (5e) désireux de garder le contact avec les premières places et des Stéphanois (8e) revanchards. Toujours confronté à l'absence de Lisandro en attaque, Rémi Garde devra également faire sans Michel Bastos, indisponible trois à quatre semaines à cause d'une blessure à la cuisse. En revanche, son bloc défensif sera certainement le même que depuis le début de saison, hormis peut-être la titularisation de Cris à la place de Bakary Koné.

Les Montpelliérains (2e) comptent bien confirmer leur magnifique début de saison et continuer à jouer les trouble-fêtes dans ce championnat. En recevant des Nancéens (19e) à la peine, les hommes de René Girard peuvent même revenir sur le PSG en cas de défaite de ce dernier contre Caen. Pour cela, il ne faudra pas rééditer leur performance de milieu de semaine contre Lorient (1-2) en Coupe de la Ligue. Le retour de certains joueurs dans le onze titulaire (Victorino Hilton, Henri Bedimo, Marco Estrada, Geoffrey Jourdren) permettra d'insuffler du sang frais pour tenter d'éviter une déconvenue. A Nancy, Jean Fernandez espère confirmer la victoire contre Nice (1-0) afin de s'éloigner de la zone rouge.

 Le match de la peur pour Bordeaux

En déplacement à Ajaccio, Bordeaux (18e) doit absolument s'imposer s'il  ne veut pas déjà s'enfoncer dans la crise. Contre la lanterne rouge, les joueurs de Francis Gillot ont l'occasion de se donner un peu d'air, à condition de mettre l'intensité et la rigueur qui leur manque depuis le début de la saison. En l'absence de  Michaël Ciani, Mathieu Chalmé devrait faire son retour sur le flan droit de la défense tandis que Lamine Sané sera aligné dans l'axe. Autour le leur capitaine Jaroslave Plasil, les Bordelais devront surtout retrouver un certain réalisme s'ils veulent s'imposer.

En recevant Lorient (7e), Brest (16e) tentera enfin d'arracher sa première victoire de la saison à l'occasion de ce derby breton. Abonnés aux matchs nul (neuf!), les hommes d'Alex Dupont compteront sur Nolan Roux pour retrouver le chemin des filets. En face, Lorient s'appuiera sur ses jeunes attaquants Joël Campbell et Gilles Sunu ainsi que sur son jeu en mouvement afin de faire la différence. Enfin, sans Jérôme Leroy (suspendu), Evian (17e) aura à cœur de se relancer après plusieurs contre-performances contre des Auxerrois (11e) affaiblis après  leur défaite à Caen et la grave blessure d'Adama Coulibaly.


Jean-Charles LECOURT