La grille de la tribune visiteurs vient de céder
La grille de la tribune visiteurs vient de céder | AFP

Une barrière s'effondre à Amiens: 29 spectateurs blessés dont 5 graves

Publié le , modifié le

Lors du match de L1 opposant Amiens à Lille ce samedi soir au Stade de la Licorne, une barrière de protection de la tribune abritant les supporteurs lillois est tombée entraînant la chute de nombreux spectateurs (à hauteur d'homme). C'est juste après un but du Losc que l'incident s'est déroulé, les supporteurs se pressant contre ladite barrière, celle-ci cédant sous la pression. Le match a été interrompu et ne reprendra pas. On dénombre 29 blessés dont cinq graves, indique le CHU d'Amiens, selon un nouveau bilan. Une enquête a été ouverte pour blessures involontaires.

A la 16e minute de la rencontre, Fodé Ballo-Touré marque un but pour Lille et se dirige alors vers le kop du Losc. C'est alors que les supporteurs nordistes se ruent sur la barrière séparant la tribune latérale de la pelouse. Un énorme bruit retentit et des dizaines de fans se retrouvent au sol, écrasés par leurs camarades. Les secours mettent un certain temps à s'organiser, le match est interrompu et l'arbitre Thomas Leonard renvoient les deux formations aux vestiaires.

Aucun pronostic vital engagé

Les premiers soins commencent à être prodigués par du personnel de la Croix-rouge et des pompiers, alors que les CRS dressent un cordon de sécurité sur la pelouse. On dénombre alors 29 blessés, se plaignant pour la plupart de douleurs à la nuque, au thorax ou aux jambes. Cinq d'entre eux sont gravement atteints mais aucun pronostic vital n'est engagé. La préfecture précisera que "l'expertise des blessés légers n'est pas terminée". Le match ne reprendra pas et une commission devra déterminer s'il sera reporté ou non. 

Une enquête ouverte

Alors que le stade de la Licorne subit quelques travaux de rénovation, l'enquête ouverte sous l'autorité du parquet d'Amiens devra "déterminer pourquoi il y a eu cette rupture", a affirmé à l'AFP le procureur Alexandre de Bosschère. "En l'état nous n'avons encore aucun élément. Nous avons placé des scellés sur le site qui fera l'objet d'une expertise dans les prochains jours", a-t-il dit à l'AFP. Le président d'Amiens, Bernard Joannin, a quant à lui assuré que l'état de la barrière était conforme aux normes de sécurité. "Il n'y a pas de problème de barrière. Les services de police nous avaient prévenus que 200 ultras très énervés étaient dans le parcage réservé aux Lillois. Ils se sont lancés de façon désordonnée, plus de 500 personnes, sur cette barrière qui était en parfait état".

Début de polémique

Le directeur général du Losc, Marc Ingla, a aussitôt réagi en estimant que ces déclarations "semblent irresponsables et indignes dans ce contexte dramatique". "Le LOSC a le droit de interroger sur les conditions d'accueil et sécurité proposées pour nos supporters par le Club et le Stade d'Amiens", a même écrit le dirigeant lillois sur Twitter, avant d'assurer que les supporteurs lillois sont "irréprochables". Dans la soirée, Amiens publiait un communiqué assurant que le club et ses dirigeants "tiennent à exprimer leur solidarité avec les supporters Lillois blessés et leur famille, assurant que leur santé nous importe avant tout."

Romain Bonte