Unai Emery

Unai Emery, la fin d'une histoire très contrastée au PSG

Publié le , modifié le

En fin de contrat en juin prochain, Unai Emery a annoncé officiellement à ses joueurs et à la presse qu'il allait quitter ses fonctions d'entraîneur du PSG. "J'ai communiqué aux joueurs que nous avons eu une réunion avec le président Nasser Al-Khelaifi et le directeur sportif Antero Henrique et nous avons décidé de ne pas continuer ensemble", a-t-il dit en conférence de presse. Il met ainsi fin à deux années de présence sur le banc parisien, sans avoir pu faire passer à son équipe le cap des 8e de finale de Ligue des Champions.

Nasser Al-Khelaifi l'avait présenté comme l'homme à même de faire "passer un cap" au PSG en Ligue des Champions. Une annonce qui a sans doute précipité sa chute, officialisée aujourd'hui par Unai Emery lui-même. Car à quelques semaines du terme de son aventure sur le banc parisien, un constat s'impose: Paris n'a pas fait mieux que les années précédentes. Il a même fait moins bien en Ligue des Champions, avec deux éliminations en 8e de finale, alors que les Parisiens s'arrêtaient depuis 2013 au stade des quarts de finale. Il a aussi fait moins bien sur la scène nationale, en ne parvenant pas à conserver pour la 5e année de suite le titre de champion de France, l'année passée.

Pourtant, à l'issue de sa deuxième année, le technicien espagnol va battre des records, comme celui du plus grand nombre de points marqués dans un championnat. Mais avec un recrutement estival à plus de 400 millions d'euros, l'écart avec les rivaux s'était accru. Indubitablement, cela relativise son mérite. Et alors qu'il était arrivé auréolé d'un sens offensif du jeu, force est de constater qu'il n'a pas pleinement transformé le jeu parisien, fait de redoublements de passes, initié par Carlo Ancelotti et amplifié par Laurent Blanc, ses prédécesseurs Son passage à Paris aura également été marqué par quelques tensions avec certains joueurs (Ben Arfa, Thiago Silva, Di Maria, Lucas, Pastore...), sans oublier cette saison l'affaire du "penaltygate" entre Cavani et Neymar.

Un palmarès bien élargi à Paris

Champion de France 2018, vainqueur du Trophée des Champions 2016 et 2017, de la Coupe de la Ligue 2017-2018, de la Coupe de France 2017 (en attendant la finale 2018 contre les Herbiers), Unai Emery aura sacrément agrandi son armoire personnelle à trophée. Arrivé à Paris avec pour bagages ses trois victoires en Ligue Europa à la tête de Seville, il s'est sans doute gagné quelques galons supplémentaires aux yeux de dirigeants d'autres clubs européens. Mais pas au niveau des exigences du PSG.  

"Après le Real, il fallait maintenir le rythme, le niveau, c'était important, l'équipe l'a fait. Je vais voir ce qui est meilleur pour mon futur. Je suis très concentré pour dimanche (et le match contre Guingamp) et la finale de la coupe de France. Après je vais voir", a-t-il déclaré au sujet de son avenir. A Paris, selon toute vraisemblance, l'Allemand Thomas Tuchel devrait prendre sa suite. Une belle réputation pour l'ancien du Borussia, dont le seul titre est la Coupe d'Allemagne gagnée avec Dortmund en 2017.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze