Marseille, Nice
Valbuena au duel avec le Niçois Genevois | GERARD JULIEN / AFP

Un quatuor à la bagarre pour l'Europe

Publié le , modifié le

Quatre clubs engagés dans la course à l'Europe se livrent bataille à distance lors de la 30e journée de Ligue 1. Nice (5e, 48 points) accueille Marseille (3e, 51 pts) dans un choc entre adversaires directs alors que Lille (6e, 46 pts) se déplace à Brest et Lyon (2e, 53 pts) clôt la journée face à Sochaux.

A Nice, Marseille met sa place sur le podium en jeu duquel il n'est plus descendu depuis la 10e journée. "Nous occupons le podium depuis si longtemps, ce n'est pas pour lâcher",  promet Baup. Derrière les Provençaux, la concurrence est affamée. Outre l'OGCN pointée à 3 unités, Lille, à 5 points, attend un faux pas marseillais. Sous pression, le club phocéen se déplace au stade du Ray dans un climat tendu après l'interdiction faite à ses supporters de se déplacer sur la Côte d'Azur.
    
"Nice possède 20 points de plus que la saison passée à la même journée,  c'est dire la progression de cette équipe, souligne Baup. Quand on arrive à la  30e journée à ce niveau, c'est une évidence que Nice est un concurrent pour  l'Europe", prévient-il. D'autant que Claude Puel peut compter sur le retour de l'Argentin Dario Cvitanich, meilleur réalisateur niçois (12 buts) et buteur à l'aller (2-2). Incapable de marquer depuis deux matches, ce déplacement a tout du piège pour l'OM.

Lille ne peut plus perdre de temps

A Brest, Lille veut se relancer. Défait par Evian TG à domicile lors de la dernière journée, les troupes de Rudi Garcia ont gâché leur série de cinq victoires consécutives obtenue entre la 24e et la 28e journée. A Francis-Le-Blé, les Lillois arrivent en terres hospitalières. Le Stade Brestois ne gagne plus dans son enceinte depuis huit matches et n'a pris que 8 points pris sur 30 en 2013. Une cinglante défaite 4-0 à Lorient avant la trêve, sans oublier une guerre intestine entre le président Michel Guyot et l'actionnaire majoritaire Yvon Kermarec alourdit encore plus l'atmosphère autour du club entraîné par Landry Chauvin. "Je vois, je lis, j'écoute, j'entends... Mais on croit en nos forces, et on  va faire en sorte de contredire toutes les personnes qui nous voient  descendre", a déclaré l'ancien technicien nantais.

Lyon doit retrouver de la vigueur

Dauphin du PSG, l'OL est au ralenti en 2013. Le club du président Aulas n'a pris que quinze points sur 30 possibles et seulement 5 sur 12 à Gerland, ce qui le place au 18e rang du  classement des matches à domicile. Sur les trois dernières journées, le club rhodanien n'a même obtenu que  deux résultats nuls à Brest (1-1) et contre Marseille (0-0) avant de  s'effondrer à Bastia (4-1), juste avant la coupure internationale. Les troupes de Rémi Garde n'ont plus que deux points d'avance sur Marseille et ne devront pas se manquer contre Sochaux. Les Doubistes ne gagnent plus depuis cinq rencontres et peuvent sortir de la zone rouge en cas de bon résultat à Lyon. Les Lyonnais se retrouvent eux sous la menace directe de l'OM qui n'est qu'à 2 points. La bataille pour l'Europe ne fait que commencer en Ligue 1.

 

Jerome Carrere