Un PSG au petit trot tenu en échec à Bordeaux

Un PSG au petit trot tenu en échec à Bordeaux

Publié le , modifié le

Bordeaux et le PSG se sont quittés sur un score nul (1-1) mercredi en match en retard de la 35e journée de L1, au terme d'une rencontre assez moyenne, entre des Bordelais pleins d'intention mais trop maladroits, et des Parisiens au petit trot, qui n'ont pas toujours semblé très concernés. Pour les records, le PSG devra encore attendre la dernière journée.

Certes, le record de points en championnat a été atteint, mais celui des cent buts ne l'est pas encore (98 à ce jour), pour une équipe parisienne qui voulait essayer de bien finir pour son avant-dernier match, mais qui n'a pas fait le maximum pour cela. Ibrahimovic a inscrit son 36e but, sorti à la 71e minute, visiblement par précaution, légèrement touché à un mollet.

Les Bordelais ont parfaitement bien tenu en première période, en profitant d'une certaine apathie de la défense parisienne, pour prendre leur chance à plusieurs reprises, mais en ne se montrant pas assez précis techniquement. Privés pour ce dernier déplacement de l'année de Matuidi, Verrati, Pastore et Cavani, blessés, mais aussi de Thiago Silva, Thiago Motta et Maxwell laissés au repos, les Parisiens n'ont joué que par réactions.

Ibra marque et se blesse

Fonctionnant par éclairs dans cette partie plutôt équilibrée, "Ibra" a su débloquer le tableau d'affichage d'une tête croisée imparable sur un centre de Di Maria (59) avant sa sortie douze minutes plus tard. Il aura eu le temps d'assister à la belle réaction des Girondins, récompensés de leurs initiatives par Pallois, auteur d'une reprise de volée du droit après un corner dévié sur laquelle Trapp n'a pu esquisser le moindre geste (1-1, 66). 

Avant cela, les champions de France avaient livré une partition moyenne avec comme seuls coups d'éclat un lob non cadré de Rabiot (3) et surtout ce raté de Lucas qui s'arrêtait de jouer se croyant hors-jeu au lieu de prolonger une frappe écrasée d'Ibrahimovic (36). Paris, ultra dominateur en fin de match, aurait pu l'emporter sur une frappe de Lucas sortie du corps par Pallois (90+1). Sur l'ensemble, une défaite des hommes d'Ulrich Ramé n'aurait pas été méritée tant le nouveau 10e de la L1 s'est montré volontaire et concerné. Il ne leur a manqué que la finition.

Les Parisiens devront montrer une autre envie s'ils veulent finir en beauté dans trois jours à Nantes. Et récupérer Ibra, qui a aussi un record à chercher. "Il va tout faire pour être présent sur le terrain mais il a des échéances importantes, notamment l'Euro, donc ni lui ni nous ne vont prendre le moindre risque", a déclaré Laurent Blanc.

Christian Grégoire