marseille alessandrini monaco 112015
Alessandrini tente sa chance | AFP

Un nul de haute volée entre Marseille et Monaco

Publié le , modifié le

L'Olympique de Marseille et l'AS Monaco ont proposé un joli spectacle au Vélodrome, se quittant sur un match nul 3-3, lors du match de clôture de la 15e journée de Ligue 1. Mais ce nul n'arrange aucune des deux équipes qui restent à distance du podium. L'ASM reste 7e, et l'OM remonte à la 11e place.

Avec cinq victoires lors de ses six derniers matches, l'OM a gardé le rythme dès les premières minutes de jeu face à Monaco. Dominateurs, omniprésents et justes techniquement, les Phocéens ont rapidement été récompensés en ouvrant le score grâce à un opportuniste Alessandrini qui effectuait son retour (1-0, 11e). Mais Marseille qui demeure souvent fébrile à domicile en L1 avec seulement 8 points pris en sept rencontres, a été surpris sur un coup franc de Moutinho, dévié de la pointe du pied par Touré (1-1, 18e).

A l'inverse, l'ASM se trouve souvent en réussite hors de ses bases, ce qui en fait d'ailleurs la troisième meilleure équipe de L1 à l'extérieur. La pression exercée par l'OM a alors baissé d'un ton, ce qui a permis aux Monégasques de se procurer quelques bons coups en contres. Et sur un dégagement peu judicieux de Mandanda, Touré a récupéré le ballon, s'est appuyé sur Fabinho pour terminer sa chevauchée par un crochet puis un tir trompant le portier marseillais (2-1, 39e).

Un festival offensif 

Mandanda souvent sollicité face aux attaquants monégasques
Mandanda souvent sollicité face aux attaquants monégasques

Au retour des vestiaires, le public du Vélodrome attendait avec impatience une réaction de son équipe, une réaction qui est finalement arrivée lorsque Batshuayi a profité d'un cafouillage dans la surface monégasque pour égaliser (2-2, 51e), s'offrant un 10e but cette saison en L1. Si l'OM pensait avoir fait le plus dur en revenant au score, Coentrao a rapidement rappelé aux Phocéens que le match n'était pas terminé, son tir étant sauvé in extremis par Mandanda (57e).

Mais alors que les actions se multipliaient de part et d'autre, l'international portugais a finalement trouvé la faille (3-2, 72e). Les spectateurs commençaient à penser que le score allait en rester là, mais alors que l'arbitre ne signalait pas un retour de hors jeu, Nkoudou a pu égaliser sur un centre-tir d'Ocampos (3-3, 83e). Les deux équipes se quittaient donc sur ce score finalement logique, Monaco restant 7e, alors que l'OM passait de la 12e à la 11e place.

Romain Bonte