Nicolas de Préville
Face à Bordeaux la saison passée, Nicolas De Préville avait marqué à l'aller et au retour. | Mehdi Fedouach / AFP

Un Lille - Bordeaux sous le signe De Préville

Publié le , modifié le

Lille reçoit Bordeaux pour le compte de la 5ème journée de Ligue 1 ce vendredi soir (19h). Une occasion pour les Dogues de se relancer et pour les Girondins de continuer leur bon début de saison. Mais cette rencontre sonne surtout les retrouvailles entre Nicolas De Préville et le LOSC, un peu plus d'une semaine après son arrivée à Bordeaux pour environ 8 millions d'euros. L'attaquant de 26 ans avait marqué pour Lille contre Bordeaux lors des deux confrontations entre les deux clubs la saison passée.

Meilleur buteur à Lille la saison passée (14 buts en Ligue 1), Nicolas de Préville avait débuté la saison dans la peau d'un titulaire. Quatre matches disputés, deux buts inscrits, dont une frappe enroulée dévastatrice lors de la dernière journée face à Angers. Le joueur n'était pas partant et attribue son transfert au besoin de liquidités du LOSC

Une déclaration qui n'a pas plu au propriétaire du club, Gérard Lopez, mais qui n'a pas contesté cette information. "Nicolas (de Préville) est un bon joueur de foot, mais je ne pense pas que ce soit un économiste avéré. Dans notre gestion du club, on ne veut pas trop prendre de risques, il faut trouver un équilibre même si on investit" a-t-il déclaré mercredi sur SFR Sport. Il est vrai que le club lillois est surveillé de très près par la Direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG) depuis la saison dernière.

Une épine dorée dans le pied ? 

La crainte de sanctions est sûrement à l'origine du départ de Nicolas de Préville. L'ironie de la situation veut que Lille résolve son problème économique en se séparant du joueur dont l'arrivée avait posé problème. La balance du LOSC étant trop déficitaire pour acheter le joueur directement, les dirigeants nordistes avaient mis au point un stratagème pour ne pas avoir à inscrire d'indemnité de transfert dans leurs comptes. Un des actionnaires du club, Marc Coucke, lui-même président du KV Ostende en Belgique, avait acheté le joueur avec son club pour ensuite le prêter à Lille. Un mouvement vu d'un mauvais oeil par la DNCG l'an passé.

Comme l'histoire du joueur avec Lille est décidément tortueuse. Le calendrier a voulu que les retrouvailles se tiennent à peu près une semaine après leur séparation. Mais pas de contentieux entre les différentes parties. Marcelo Bielsa, l'entraîneur lillois, a encensé son désormais ex-joueur : "C'est un pro de premier plan, pour lequel j'ai une affection particulière". Pour lui son départ n'est pas irremplaçable étant donné la présence de Nicolas Pépé et Ezequiel Ponce, susceptibles d'évoluer dans l'axe de l'attaque.

Des Bordelais en forme

De son côté, De Préville semble satisfait de rejoindre Bordeaux. "C’est pour moi le premier club qui me correspondait le mieux pour mon évolution et la suite de ma carrière. Je n'ai pas hésité un seul instant" a déclaré celui qui était ardemment courtisé par le Stade Rennais. Un plaisir partagé par son nouvel entraîneur Jocelyn Gourvennec: "Il apprend très vite. Il n'y a pas besoin d'expliquer beaucoup de choses avec lui. J'ai l'impression qu'il est là depuis longtemps."

De Préville devrait d'ailleurs être titulaire à la pointe d'une attaque bordelaise qui a fière allure. Malcom est resté, Kamano, Cafu et Laborde sont des options de choix. Le secteur offensif tourne bien en Gironde, bien aidé par les montées de l'ex-Lillois Younousse Sankharé (3 buts en L1). Les Bordelais sont 5ème et toujours invaincus, mais n'ont toujours pas remporté de match à l'extérieur.

De leur côté, les Lillois, 13èmes, n'ont pas trouvé le chemin de la victoire depuis la 1ère journée (deux défaites, un nul) mais le savoir-faire tactique de Marcelo Bielsa est un atout important à l'heure d'affronter une des équipes majeures du championnat. Les Lillois ont un mauvais souvenir de la dernière venue de Bordeaux au stade Pierre Mauroy (défaite 3-2 en février dernier, De Préville avait marqué), mais l'équipe alignée ne ressemblera en rien à celle de la saison passée.

Les onzes probables

Lille. Maignan - Malcuit, Ié, Alonso, Thiago Maia - Amadou (cap), Bissouma -  El Ghazi, Benzia, Araujo - Pépé

Remplaçants (à choisir parmi) : Koffi - Ballo-Touré, Dabila, Kouamé - Bahlouli, Pollet - Ponce, Faraj.

Bordeaux. Costil - Sabaly, Toulalan (cap), Jovanovic, Pellenard - Lerager, Otavio, Sankharé - Malcom, De Préville, Kamano

Remplaçants (à choisir parmi) : Prior - Lewczuk - Plasil, Vada - Mendy, Laborde, Cafu.