L'AS Monaco à l'entrainement avant le Trophée des champions contre le PSG

Trophée des champions : Monaco, l'inconnue du milieu

Publié le , modifié le

Cet après-midi, l'AS Monaco affronte le Paris Saint-Germain à l'occasion du Trophée des champions à Shenzhen (Chine). Ce premier match de la saison devrait permettre d'obtenir une première réponse à la grande interrogation de l'intersaison monégasque : quel milieu de terrain pour l'ASM, alors qu'il ne reste presque plus aucun champion de France dans l'entrejeu du club de la Principauté.

Plus d’un mois de préparation, six matches amicaux disputés et pourtant, toujours une inconnue du côté de Monaco : comment reconstruire un milieu de terrain définitivement détruit en trois ventes cet été, après que les fondations ont été fragilisées l’été dernier avec les premiers départs de Bernardo Silva, Tiémoué Bakayoko et Kylian Mbappé. Lors de ce mercato estival, ce sont Joao Mountinho, Fabinho et Thomas Lemar qui ont fait leurs valises en direction de Wolverhampton, Liverpool et l’Atlético Madrid.

Des paris sur l'avenir

Bref, de l’entrejeu monégasque sacré champion de France en mai 2017, il ne reste plus que Gabriel Boschilia (11 matches cette année-là), Kevin N’Doram et Adama Traoré (5 matches chacun)… Depuis, le temps de jeu du Brésilio-italien s’est réduit (5 matches l’an dernier), celui du Franco-Tchadien a doublé (11 matches), tandis que celui du Malien a stagné (3 matches). Autant dire que l’ossature qui a mené l’ASM jusqu’à la conquête de l’Hexagoal n’est plus, alors qu’elle s’était déjà effritée après le titre.

Désormais, Leonardo Jardim doit reconstruire. Comme à son habitude, l’entraîneur monégasque n’a pas fait de folie sur le marché des transferts. Mais sur le Rocher, un chèque de 30 millions d’euros a tout de même été déboursé pour convaincre le CSKA Moscou de laisser partir Aleksander Golovin. Son profil offensif permet au club de la Principauté de palier au départ de Lemar, tandis que les arrivées de Pelé et Jean-Eudes Aholou renforcent un milieu défensif délaissé par Mountinho et Fabinho et dans lequel subsiste seul Kévin Ndoram. Mais ni l’ancien joueur de Rio Ave (26 ans), ni l’ex-strasbourgeois (24 ans) n’ont de l’expérience sur la scène européenne.

Trophée des champions : Monaco, l'inconnue du milieu
© Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Pas plus que Samuel Grandsir, chipé à Troyes pour renforcer un flanc droit offensif où la place semble promise à Rony Lopes, malgré la concurrence des jeunes Jordi Mboula (19 ans) et Sofiane Diop (18 ans). Il reste deux inconnues dans l’entrejeu Rouge et Blanc : Youssef Aït Bennasser et Robert Navarro. Le premier, qui se remet d’une blessure et qui était en prêt lors des deux dernières saisons, n’est pas forcément dans les petits papiers du Portugais, tandis que le milieu offensif venu de Barcelone… n’a que 16 ans. Difficile de croire à un temps de jeu pharamineux dans les semaines à venir, même s'il est dans le groupe pour Shenzhen. De manière globale, le coach monégasque entend miser sur l'avenir avec sa jeune garde du milieu.

Leonardo Jardim doit donc rebâtir son entrejeu et trouver le bon équilibre pour ramener les Monégasques au sommet. Cette équation parfaite qui leur avait permis de conquérir l’Hexagone et de s’offrir une demi-finale continental. Si le mois de juillet a permis au technicien de tester plusieurs solutions, une ébauche d’animation finale devrait voir le jour face au PSG, pour le premier match officiel de la saison.

Maxime Gil gil_maxime_34