L1 graille francis portrait proces psg 042010
Francis Graille | AFP

Transferts douteux du PSG: prison avec sursis pour Graille et Perpère

Publié le , modifié le

Le tribunal correction de Paris a infligé mercredi des peines de prison avec sursis à Francis Graille et Laurent Perpère, deux anciens présidents du PSG poursuivis pour "faux et usage de faux" et "travail dissimulé". Ils sont accusés d'avoir établi, avec les dirigeants de Nike et des agents de joueurs, un système de compléments de salaires pour permettre à des joueurs d'échapper à l'imposition et aux charges sociales.

Laurent Perpère, qui a présidé le PSG entre 1998 et 2003, a été condamné à  12 mois de prison avec sursis et 40.000 euros d'amende. Son successeur à la tête du club parisien Francis Graille  (2003-2005), a pour sa part été condamné à 8 mois de prison avec sursis et  20.000 euros d'amende.
La 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris a estimé qu'ils s'étaient rendus coupables d'avoir exercé quelques libéralités avec la loi notamment dans les échanges financiers et dans le respect du code du travail.
Lors des audiences qui se sont tenues durant un mois, le tribunal avait découvert les arcanes du football, le rôle trouble de certains agents et les montants et salaires faramineux négociés lors des transferts. Les agents qui étaient jugés à ce procès ont tous été déclarés coupables et  condamnés pour la plupart à une peine de six mois de prison avec sursis et une  amende de 15.000 euros. 
Nike France a été condamnée à une amende de 150.000 euros d'amende. Le PSG a  été condamné en tant que personne morale à payer 200.000 euros.