Lyon Bordeaux 102013
Nguemo et Malbranque au coude à coude | AFP

Tous à la poursuite de l'Europe

Publié le , modifié le

La lutte pour l’Europe continue aujourd’hui, avec trois affiches au programme. Lille accueille Montpellier à 14h et voudra à tout prix conserver sa troisième place, synonyme de Ligue des Champions la saison prochaine. Car Saint-Etienne, en déplacement à Lorient à 17h, est aux aguets. Plus bas, Bordeaux et Lyon s’affrontent à 21h, avec la peur d’être définitivement décroché.

Si la course pour le titre, promise à Paris, semble avoir pris un tournant décisif le week-end dernier, celle pour les strapontins européens s’intensifie. Et chaque journée apporte son lot de rebondissements. Il n’y aura pas d’exception ce dimanche, surtout du côté du stade Jacques Chaban-Delmas, où Bordeaux (8ème) se frotte à Lyon (6ème). Deux équipes en panne de réussite actuellement. Deux victoires consécutives puis une défaite humiliante chez le reléguable sochalien, et les Girondins plongent à nouveau dans le doute. Avec deux points de retard sur son adversaire du soir, Bordeaux n’a plus de jokers. « Je n’ai pas d’inquiétude particulière pour le match de Lyon, rassure Jean-Louis Triaud. Je ne sais pas si l’on va gagner ou perdre mais ce que je sais, c’est que la motivation et l’investissement de l’équipe dans un grand match n’est jamais le même que contre une équipe réputée plus accessible. On peut le regretter, mais c’est comme ça. » Concernant l’état des lieux, Nicolas Maurice-Belay ne sait pas encore s’il pourra tenir sa place. Victime d’un coup au-dessus du genou contre Sochaux, l’ailier gauche bordelais a seulement repris la course en fin de semaine. Pas de doute concernant Julien Faubert : l’international français sera bien absent, tout comme Abdou Traoré et Jérémie Bréchet.

Lyon, de son côté, reste sur deux 0-0 consécutifs. Et peut craindre de se faire dépasser par le club aquitain en cas de revers. Pour se rassurer, les hommes de Rémi Garde peuvent se remémorer leur succès probant en terre bordelaise (4-0) la saison dernière. L’entraîneur de l’OL sera néanmoins privé de Clément Grenier (pubis) et Gueida Fofana (cheville). Yoann Gourcuff (touché aux côtes) est lui incertain. Il ne s’est pas entraîné vendredi.

La 3ème place, pour Lille ou Saint-Etienne ?

Une certitude en tout cas, c’est que Bordelais et Lyonnais sont spectateurs de la lutte pour le podium. Elle ne concerne que Lille (3ème) et Saint-Etienne (4ème). Pour l’instant. Le LOSC doit engranger les points. Avec une seule unité d’avance sur les Verts, les Nordistes reçoivent Montpellier (11ème). Ils devront faire sans Adama Soumaoro, suspendu trois matchs (dont un avec sursis) par la commission de discipline de la LFP, suite à son carton rouge reçu le week-end dernier sur la pelouse d’Ajaccio (3-2). La partie ne s’annonce pas gagnée d’avance pour les Lillois. Auteurs d’une belle remontée au classement depuis le retour au poste d’entraîneur de Rolland Courbis en janvier dernier, les Montpelliérains n’ont plus de pression en cette fin de saison sans pression.

Saint-Etienne compte bien sur un petit coup de main des Héraultais. Les Verts se déplacent à Lorient (12ème) dans la foulée de ce Lille-Montpellier. Ils pourront compter sur tous leurs internationaux, rentrés sans le moindre pépin physique. Reste une seule incertitude, qui concerne le milieu de terrain Franck Tabanou, victime d’une gastro-entérite. Benjamin Corgnet (adducteurs) est pour sa part certain de ne pas faire son retour au Moustoir, après y avoir évolué la saison dernière. Pas sûr que cela soit préjudiciable à l’ASSE car Lorient n’a plus goûté au succès depuis six matchs. Mais les Bretons n’ont jamais perdu à domicile contre Sainté. Il faudra bien mettre fin à cette série pour continuer à croire à la 3ème place. 
 

Adrien Debargue