Tour de France de la Ligue 1 : Montpellier, retour en grâce

Publié le , modifié le

Auteur·e : Justine Saint-Sevin
Gaetan Laborde montpellier
Précieux lors de la préparation, Gaetan Laborde doit confirmer sa prometteuse saison passée. | Romain Biard / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les joueurs de Michel Der Zakarian ont signé lors de l’exercice 2018-2019 la meilleure saison du club héraultais depuis son épopée historique consacrée par un titre de champion de France en 2012. Rare équipe à avoir conservé son entraîneur, Montpellier veut s’inscrire dans la continuité et graver son retour au premier plan.

  • Bilan 2018-2019 : une saison comme inspiration

Avides, opportunistes, charognards aussi solidaires qu’infatigables, les Montpelliérains ont marqué les esprits par leur combativité souvent exemplaire et des qualités de projection et de réalisme qui leur ont permis de titiller voir de renverser les gros ( PSG, l’OM, Saint-Etienne). Cet état d’esprit auréolé d’un départ canon (11 matches sans défaite après l’échec en ouverture contre Dijon) a permis aux Pailladins de réaliser, avec un total de 59 points et une sixième place, leur meilleure saison depuis 2012.

Une place dans le Top 6 que le club n’a atteint que trois fois depuis l’an 2000 (5e en 2009-2010, 1er en 2011-2012). Une réussite indissociable de l’éclosion du trio d’attaque constitué d’Andy Delort (14 buts, 7 passes), de Gaëtan Laborde (11 buts, 3 passes) et de Florent Mollet (6 buts, 5 passes) dont l’association était le grand pari de la saison.

  • Mercato d’été : nouveau cœur, gardien introuvable

Après avoir renouvelé son attaque avec le succès évoqué plus haut, Montpellier s’offre un nouveau pari. Cette fois dans le cœur du jeu. Le meilleur passeur de Ligue 1 (13 passes), qui a devancé Di Maria et Pepe la saison dernière, et maître à jouer de Nîmes, Téji Savanier a fait son retour au bercail. Il faudra attendre un peu avant de voir le joueur, blessé au genou en préparation, faire ses premiers pas devant la défense. A ses côtés, il retrouvera Jordan Ferri, l’ancien lyonnais prêté chez les Crocos la saison dernière.

à voir aussi Mercato : Téji Savanier rejoint Montpellier Mercato : Téji Savanier rejoint Montpellier

Du côté des départs, après ceux de Sow et Skhiri, c'est le latéral gauche Ruben Aguilar qui a cédé aux sirènes. Il débarque à Monaco suite au départ attendu de Djibril Sidibé en prêt à Everton. Néanmoins, en cette dernière ligne droite avant la reprise, c'est le poste de gardien qui cristallise encore et toujours attentes et inquiétudes. Les dirigeants s'affairent pour le moment sans succès à dénicher un candidat capable de reprendre la tunique laissée par Benjamin Lecomte

  • Le(s) joueur(s) à suivre : le duo Delort-Laborde

La frappe contrée d'un coéquipier par un défenseur fuse vers Andy Delort posté à l'entrée de la surface. L'attaquant apprécie la trajectoire en cloche du ballon, contrôle du pied droit et se tourne machinalement vers la gauche. Dans la diagonale, Gaëtan Laborde entame un sprint. Leurs regards se croisent, l'issue est évidente. L'international algérien offre une merveille de centre à l'ancien bordelais qui conclut d'une reprise létale. Dernier match de préparation, premier match de l'avant-saison lors duquel les deux joueurs sont associés et il ne leur aura fallu que trois petites minutes pour confirmer que la période estivale n'a pas enrayé leur duo.

AFP
AFP

Généreux dans l'effort, altruistes et efficaces (25 buts à eux deux, 10 passes décisives au total), la doublette a emmené Montpellier vers les hauteurs la saison dernière tant par ses statistiques que sa gnaque communicative. Cette saison ils seront attendus de pieds fermes par l'ensemble des défenses de Ligue 1 et par un club héraultais qui espèrent au moins aussi bien de leur part pour lorgner les premiers rangs.

  • Les enseignements de l’avant-saison :

Il y a d’abord les résultats poussifs. Les deux victoires en clôture de préparation face à l’UNFP et Gerone n’ont pas fait oublier une avant-saison marquée par deux matches nuls (Béziers et Huddersfield) et deux défaites contre Saint-Etienne (4-2) et Bordeaux (1-2). Amputée de sa clé de voute, Benjamin Lecomte partie à Monaco, la défense des Pailladins si hermétique la saison dernière s’est effritée. Problème, alors que Montpellier fera son entrée en lice en championnat samedi 10 août face à Rennes, le club peine à lui trouver un remplaçant. Autre point noir de l’avant-saison : la blessure de la recrue phare Téji Savanier et celle de Florent Mollet. Le premier sera absent deux mois, l’autre doit passer des examens.


Dans cette adversité, un homme s’est tout de même illustré : Gaëtan Laborde. L’attaquant, déjà bien en jambe, a fait parler son sens du but en plantant 4 buts au total. Si le retour de son acolyte Andy Delort, vainqueur de la CAN, fut tardif, l’international algérien a offert pour son premier et seul match de préparation une passe décisive dès la 3e minute de jeu à son compère Gaëtan Laborde et confirmé ainsi leur excellente entente.

  • Les ambitions : s’installer dans le top 5 ?

"L'objectif est d'acquérir le maintien le plus vite possible, de pérenniser le club parmi les dix premiers et ensuite on verra jusqu'où on peut aller", posait le président montpelliérain Laurent Nicollin interrogé lundi par l’AFP. Aux portes de l'Europe la saison dernière, le club héraultais se veut prudent. S’il ne s'interdit pas de rêver et espère confirmer son retour non loin des cadors, les aléas de l’avant-saison ont sûrement refréné les ardeurs. Conscient de l’importance d’un Benjamin Lecomte dans les résultats passés le président préfère tempérer. "On aborde la saison avec humilité, on repart de zéro avec une ossature qui nous donne quelques garanties. Si Benjamin (Lecomte) était resté, cela aurait rassuré tout le monde et on aurait pu afficher d'autres objectifs."

 
Dans un entretien accordé à l’Equipe, Michel Der Zakarian se montre lui aussi prudent. "L'ambition est de faire une bonne saison, de rester dans les dix premiers et, si on peut faire mieux, on fera mieux. Mais il y a des équipes mieux armées que nous financièrement et en termes d'effectif. Mais on va essayer d'enquiquiner beaucoup de monde." Difficile de croire, par exemple, qu’une équipe comme Monaco enchaînera une nouvelle saison laborieuse. Quoiqu’il arrive, fidèles à eux-mêmes, les Héraultais se tiendront à l’affut pour croquer la moindre occasion.