Debuchy ASSE

Tour de France de la Ligue 1 : Les Verts à l'heure de la confirmation

Publié le , modifié le

Après une saison 2018-2019 particulièrement réussie, les Verts ont vécu un été assez mouvementé : changement d’entraîneur, transferts. Il va falloir désormais confirmer en championnat et en Ligue Europa.

2018-2019, la meilleure saison depuis 5 ans

L'ASSE a été l'une des formations majeures de la dernière saison. 4e du championnat avec une qualification directe pour la phase de groupe de Ligue Europa, les Verts ont signé "des résultats au-delà de leurs espérances" selon Roland Romeyer co-actionnaire du club, dans l'Equipe. Une saison où les Stéphanois se sont montrés réguliers. 

Mais la fin de l'année a été animée. Jean-Louis Gasset a quitté le club après une saison et demi de loyaux services, laissant la place à son adjoint Ghislain Printant. Mais quid de son expérience dans un club qui visera à nouveau une place européenne et un beau parcours en Ligue Europa ? Printant n'a connu le rôle de numéro un qu'une seule fois fois, c'était à Bastia entre novembre 2014 et janvier 2016 avant d'être limogé pour mauvais résultats. Mais les dirigeants stéphanois ont préféré misé sur la continuité et n'ont pas voulu bouleverser l'organigramme en nominant le numéro 2 de Jean-Louis Gasset apprécié des joueurs et qui connait déjà bien le club. Un choix logique. 

Ghislain Printant
Ghislain Printant © AFP

Départs, nouveaux venus, un mercato agité dans le Forez

Les Verts ont connu un été mouvementé. Au rayon des départs, Rémy Cabella, pièce maîtresse de l'effectif de Jean-Louis Gasset, a quitté le Forez pour un montant de 12 millions d'euros. Pour remplacer Cabella, Ryad Boudebouz a été acheté au Bétis Séville pour 3,5 millions d'euros. L'international Algérien fera son retour en Ligue 1 où il espère se relancer. La vente de la jeune pépite William Saliba à Arsenal pour une somme importante (30 millions d'euros) a rapporté gros au club, d'autant que le joueur est aussitôt revenu en prêt pour une saison. 

Timothée Kolodziejczak, de retour de son prêt aux Tigres, devrait revenir dans l'effectif des Verts. Une aubaine pour Printant puisque le défenseur Français a été l'un des joueurs majeurs de l'effectif stéphanois avec 36 matches de Ligue 1 et 3 buts la saison passée.  Denis Bouanga en provenance de Nîmes vient renforcer un secteur offensif qui en avait bien besoin. Jean-Eudès Aholou arrive en prêt de Monaco pour une saison et tentera d'épauler Yann M'Vila au milieu de terrain, alors que Yanis Salibur et Youssef Aït-Benasser, prêtés par Guingamp et Monaco sont rentrés dans leur club respectif. En défense, l'international péruvien Miguel Trauco (44 sélections) vient de signer dans le Forez pour les trois prochaines saisons et pourra suppléer Gabriel Silva dans le couloir gauche. Le latéral droit Sergi Palencia, change lui de crèmerie. Après avoir été prêté à Bordeaux, le joueur du FC Barcelone et pure produit de la Masia vient de s'engager avec les Verts pour une durée de quatre ans.

Sportivement ce n'est pas, jusqu'à maintenant, un mercato des plus ambitieux du côté stéphanois pour une équipe qui vise le top 5. S'ils ont fait des bénéfices, le réinvestissement dans l'équipe ne se fait pas encore sentir. Et avec un nombre de matches importants qui les attend, les dirigeants stéphanois sont encore à la recherche de joueurs pour renforcer certaines parties du jeu comme leur milieu de terrain. Ils pourraient aller piocher dans leur centre de formation pour combler certains trous. 

Boudebouz, le joueur à suivre

L'ancien joueur de Montpellier revient dans l'hexagone après deux ans passés en Espagne (Betis Seville et Celta Vigo). Et Ryad Boudebouz espère rebondir dans le Forez après des années compliquées. En soutien de Wahbi Khazri (13 buts en L1), qui devrait occuper seul la pointe de l'attaque des Verts, l'Algérien est arrivé pour compenser le départ de Rémy Cabella. L'attaquant de 29 ans a déjà côtoyé Ghislain Printant et Wahbi Khazri à Bastia, ce qui devrait l'aider à retrouver des couleurs en Ligue 1 et pourquoi pas lui rouvrir les portes de la sélection algérienne.

Les enseignements de l'avant saison

Saint-Etienne a encore du chemin à parcourir. Les Stéphanois avaient bien démarré leurs matches de préparation avec une victoire contre Andrézieux (2-1), un match nul face à Clermont (1-1) et une victoire contre Montpellier (4-2). Ils ont pris ensuite la direction de l'Angleterre pour un stage de préparation et des chocs face à Middlesbrough (1-1) et Newcastle. 

Face à Newcastle une équipe de niveau européen, les Verts se sont inclinés (2-1) et ont surtout montré leurs limites. A la peine en attaque, où Robert Beric n'a pu s'exprimer Saint-Etienne attend avec impatience le retour de Wahbi Khazri ayant pris le train en marche plus tardivement suite à sa participation à la Coupe d'Afrique des Nations. Reste encore à "intégrer les joueurs qui viennent de rejoindre le groupe et trouver des automatismes rapidement" pour voir le vrai visage de Saint-Etienne, selon les mots du capitaine Loïc Perrin

Les ambitions : Le top 5 et l'Europe

Au vu du mercato actuel, les Verts ne sont pas forcément donnés les moyens de réaliser la même saison que l'an passée d'un point de vu sportif. Mais de là à dire que les Verts ont moins d'ambitions pour cette saison, il y a un grand pas. Avec l'accumulation des matches de championnat et de Ligue Europa, la tâche risque d'être plus compliquée cette saison. Connus et reconnus pour leur solidité dans le jeu depuis des années, les Verts débutent néanmoins cette saison avec moins de repères que l'an passé. Et avec un effectif remodelé et certainement renforcé par des jeunes issus du centre de formation, la "sauce Printant" prendra certainement un peu plus de temps à prendre.