Toulouse Arles-Avignon Braaten Ayasse 08 2010
Braaten, l'attaquant norvégien de Toulouse | AFP - PASCAL PAVANI

Toulouse a-t-il du répondant ?

Publié le , modifié le

Toulouse qui a subi son premier revers de la saison le week-end dernier, va devoir rapidement retrouver ses esprits à Monaco, s'il souhaite conserver les commandes du classement. Une réaction s'impose car son bourreau, Saint-Etienne, pourrait profiter de la situation pour lui ravir la tête du classement. Cette 5e journée de L1 sera également l'occasion pour Marseille de retrouver (ou pas) un peu de sérénité dans un derby inédit l'opposant à Arles-Avignon.

Les quatre victoires en quatre matches sont désormais du passé pour le Téfécé. Désormais privée d'André-Pierre Gignac (parti à l'OM), l'équipe d'Alain Casanova se trouve déjà à un moment charnière de la saison, celui qui peut faire tout basculer. Jusque-là intouchable, Toulouse a montré ses limites face à Saint-Etienne le week-end dernier. Pour repartir du bon pied dans cette saison et ne pas voir ses efforts du début de saison s'effondrer en terres monégasques, une victoire s'impose. "Monaco est un adversaire qui avance caché. C'est une équipe qui a le potentiel pour jouer le titre", a affirmé Casanova qui se méfie de l'ASM. "Elle a des internationaux de partout, des joueurs en devenir. Elle fait un bon début, et a le potentiel pour jouer les trois premières places", a-t-il prévenu. Ce duel s'annonce donc plutôt intéressant pour la suite de la saison...

Saint-Etienne qui court toujours après son glorieux passé, a peut-être l'occasion de réaliser un grand coup de week-end. La victoire sur Toulouse n'est pas anodine, et le groupe stéphanois a conscience de jouer face à Montpellier un match important pour le club. Et quoi qu'en dise l'entraîneur Christophe Galtier, l'ASSE aura bel et bien l'occasion de se retrouver dans la place du leader en cas de succès, combiné à un faux pas de Toulouse... "Ce qui m’importe, c’est le nombre de points, a relativisé le coach. L’objectif est de confirmer notre bonne prestation à Toulouse. En ce sens, le match face à Montpellier sera très révélateur". Mais Galtier reste lucide sur la saison qui ne vient que de débuter. "Un entraîneur n’est pas un marchand de rêves. L’objectif du club reste inchangé: obtenir le maintien le plus rapidement possible",  a affirmé le tacticien. En face, Montpellier qui a enregistré une décevante défaite à domicile contre Nancy (1-2) doit se reprendre. "A nous de relever la tête et de démontrer que ce n’était qu’un accident", a déclaré Romain Pitau.

Tenu en échec à domicile par Monaco, et surtout battu pour son entrée en lice en Ligue des Champions par le Spartak, Marseille ne sait plus sur quel pied danser. Déjà en mauvaise posture en C1, le champion en titre a sûrement tout intérêt à se focaliser sur la Ligue 1. Le déplacement chez son voisin Arles-Avignon, lanterne rouge avec de loin la plus mauvaise défense du championnat, devrait théoriquement permettre au club phocéen de retrouver un peu de confiance. Mais les récents bouleversements au sein du club promu, avec le limogeage de Michel Estevan, vont-ils agir positivement sur l'effectif d'une équipe qui n'a plus rien à perdre ? "Ce ne sera pas évident comme tous les matches, mais on doit tirer les choses positives de mercredi et surtout gagner car l’OM est en manque de victoires", a indiqué Mathieu Valbuena.

A seulement trois longueurs du leader, Nice se rend à une solide équipe de Sochaux. "Il faut se battre comme on l'a fait jusqu'à présent", a indiqué Coulibaly. "Il faut rester très concentré (...) chaque week-end est un nouveau challenge. On sait que l'on n'est pas toujours au même niveau, car autrement ce serait trop facile. Il faut essayer de répéter les performances le plus souvent possible", a expliqué Eric Roy qui espère que les Aiglons vont en accomplir une face à Sochaux.
Caen aimerait garder le contact avec le peloton de tête, à l'occasion de son déplacement à Lorient, tout comme Nancy qui entend bien s'appuyer sur son succès contre Montpellier, pour accueillir Brest. Déjà mal en point avec trois défaites dont une sévère face à Lille samedi dernier (1-4), Lens doit impérativement se ressaisir sur le terrain de Valenciennes.

Romain Bonte