Gradel Toulouse
Max-Alain Gradel face à Kévin Théophile-Catherine. | REMY GABALDA / AFP

Toulouse - Saint Etienne : Un match nul à tout point de vue

Publié le , modifié le

Toulouse et Saint-Etienne se sont quittés sur un match nul (0-0) lors de la 11e journée de Ligue 1. Au terme d'un match ponctué d'imprécisions techniques, les Stéphanois ont souvent souffert face aux incursions toulousaines. Les joueurs de Pascal Dupraz enchainent un quatrième match sans défaite. Les Stéphanois, inquiétants en défense et imprécis en attaque, n'ont presque rien montré et comptent une seule victoire sur leurs six derniers matchs.

Avec deux défaites de rang face à Montpellier vendredi dernier en Ligue 1 (0-1) et Strasbourg en Coupe de la Ligue mercredi (1-2), ce sont des Verts en difficulté qui se présentaient face une équipe de Toulouse dans la dynamique inverse (trois succès de rang). Sans Perrin, Cabella, Diony et Pierre-Gabriel, Oscar Garcia avait décidé d'aligner M'bengue, Hernani et le revenant Jonathan Bamba dans un 4-3-3 équilibré. En face, Toulouse recevait avec un 4-4-2 à plat avec les titularisations de Alexis Blin et Corentin Jean.

Ruffier et Bamba sauvent Saint-Etienne

Sur une belle ouverture d'Hernani plein axe, Romain Hamouma se retrouve seul face à Alban Lafont. Le Stéphanois dribble le gardien mais n'arrive pas à croiser sa frappe (12'). Dans un match haché, Toulouse perd François Moubandje, qui se blesse sévèrement après une mauvaise réception (31'). Sur un coup-franc de Delort, le ballon est repoussé. La reprise de Corentin Jean en dehors de la surface est détournée de justesse par Ruffier (36'). Toulouse est tout près d'ouvrir le score après un corner de Max-Alain Gradel. Christopher Jullien s'élève dans les airs et reprend d'une puissante tête piquée. Ruffier est battu mais Bamba veille et repousse de la poitrine sur sa ligne (44').

Acculés dans leur camp, incapables de se dégager, les Stéphanois subissent sans répit les assauts toulousains. Pourtant, avec seulement deux tirs cadrés pour les hommes de Pascal Dupraz (aucun pour les Stéphanois), les attaquants se montrent maladroits dans une première période pauvre en occasions, malgré les deux sauvetages de Stéphane Ruffier et Bamba.

Six tirs cadrés au total

Au retour des vestiaires, Andy Delort, remuant mais souvent esseulé, tente d'amorcer les offensives toulousaines. Corentin Jean le seconde bien et ouvre son pied mais voit sa frappe contrée (58'). Apathiques en défense, les Stéphanois manquent plusieurs fois de payer leur fébrilité par un but toulousain.

Statiques, les attaques essaient laborieusement de se projeter vers l'avant. Hamouma, bien lancé côté gauche, adresse un tir bien dégagé par Lafont (78'). Toulouse pousse en fin de match, et Andy Delort est tout proche d'ouvrir le score sur une tête à la réception d'un centre de Yaya Sanogo (82'). Dans un concours de maladresse, les équipes se répondent dans les dix dernières minutes, mais aucune ne parvient à débloquer la rencontre.

Avec seulement quatre tirs dont deux cadrés, les Verts continuent de montrer des signes inquiétants. Sans Cabella, l'animation offensive est resté muette. Sans Loïc Perrin, la fébrilité défensive ne va pas rassurer Oscar Garcia. Toulouse, plus entreprenant, s'est montré très maladroit et pourrait regretter de ne pas avoir su empocher la victoire. Les deux équipes grappillent une place : Toulouse est 10e, Saint-Etienne 7e.

Théo Gicquel @@theoogicquel