Marco Verratti
Le milieu de terrain italien du Paris Saint-Germain, Marco Verratti. | AFP

Toulouse-PSG : Paris entame son marathon toulousain

Publié le , modifié le

Toulouse reçoit le Paris Saint-Germain samedi en Ligue 1 (17h), le premier round des trois affrontements entre les deux clubs. Suivront un 16e de finale de Coupe du mond et une demi-finale de Coupe de la Ligue. Alors que Toulouse lutte pour son maintien, Paris a déjà la tête à la Ligue des champions.

Quand on aime, on ne compte pas ! Et il vaudrait mieux que les Toulousains adorent le Paris Saint-Germain puisqu’ils vont avoir le droit à trois rencontres sur les quatre prochains matchs. Trois affrontements en onze jours. Début de la parade amoureuse ce samedi (17h) avec la rencontre de Ligue 1 à Toulouse. Viennent ensuite deux déplacement à Paris pour les 16e de finale de la Coupe de France (mardi 19, 21h) et la demi-finale de Coupe de la Ligue (mercredi 27, 21h).

Le PSG est un habitué

Le PSG démarre chaque saison avec l’objectif de remporter toutes les compétitions. Les joueurs se retrouvent souvent à enchaîner des matchs face au même adversaire. La saison dernière, les Parisiens avaient affronté Monaco en Ligue 1 (0-0) le 1er mars avant de les retrouver en Coupe de France (2-0) trois jours plus tard. Situation identique avec Lyon l’année d’avant. En championnat le 13 avril 2014, Lyon avait surpris le PSG (1-0) avant de s’incliner en finale de Coupe de la Ligue (2-1) moins d’une semaine après. Idem en 2012/2013 avec Marseille. Une rencontre en Ligue 1 le 24 février puis en Coupe de France le 27 pour deux victoires parisiennes (2-0). Ces doubles confrontations sont une habitude pour le PSG. Mais c’est la première fois qu’ils vont se retrouver à affronter trois fois le même adversaire en si peu de temps.

Toulouse : le maintien d’abord

Du côté de Toulouse, l’entraîneur Dominique Arribagé préfère prendre cette situation du bon côté, avec une pointe d’ironie : "Trois fois sur trois compétitions différentes, on a été bien gâtés" a-t-il déclaré en conférence de presse. Des trois rencontres, la priorité est celle d’aujourd’hui : "Le match le plus important c’est demain, à cause de notre position au classement." Les Toulousains (18e) squattent la zone rouge depuis le début de saison. Leur bonne série actuelle (une défaite sur les cinq derniers matchs de L1) les a rapprochés du reste du troupeau, notamment grâce à un Wissam Ben Yedder réveillé (7 buts sur les 6 derniers matchs de L1) après une première partie de saison difficile. A l’aller, Toulouse s’était incliné 5-0 contre Paris. "On est dans une meilleure phase qu’au match aller, collectivement on est mieux."

Paris ne prendra aucun risque

Si ces trois rencontres ont des allures de sommets pour Toulouse, pour le PSG elles restent secondaires. La priorité, c’est la confrontation avec Chelsea le 16 février en Ligue des Champions. D’ici là, Paris va gérer son effectif, faire tourner et ne prendre aucun risque afin d’arriver avec son onze-type en C1. Il l’a d’ailleurs rappelé en conférence de presse vendredi : "Avec notre avance en championnat, l’objectif est d’avoir l’effectif au complet, à 100 %, pour les matchs de Champions League. On essaie de faire tourner, de ne pas trop tirer sur les joueurs." Le Brésilien David Luiz, bloqué du dos, est incertain. Thiago Silva est d’ores et déjà forfait, tout comme l'Argentin Angel Di Maria, touché à une cheville face à Lyon mercredi.