Toulouse-Monaco : Braithwaite veut retrouver la lumière

Toulouse-Monaco : Braithwaite veut retrouver la lumière

Publié le , modifié le

Auteur du but de la victoire face à Nantes (2-1) plus tôt cette semaine, Martin Braithwaite est, comme le Téfécé (11e de Ligue 1), en quête de confirmation ce vendredi contre Monaco (20h30). Révélation toulousaine la saison passée, l’attaquant danois cherche encore son rythme de croisière depuis la reprise : désormais, il doit même batailler pour conserver ses galons de titulaire.

En début de semaine, Martin Braithwaite devait bien se rendre à l’évidence : jamais il n’avait vécu une aussi mauvaise passe depuis son arrivée en France, à l’été 2013. Il avait été relégué sur le banc lors de quatre des cinq derniers matches du TFC en Ligue 1, et n’avait plus marqué le moindre but en Championnat depuis le 9 août, lors de la toute première journée, soit 14 matches et près de quatre mois d’impuissance. Face aux bonnes performances du duo offensif Wissam Ben Yedder (7 réalisations depuis la reprise) - Aleksandar Pesic (4 buts), le Danois ne tenait pas la comparaison. Lui qui avait été si performant la saison passée avait perdu son statut d’intouchable dans le onze toulousain. 

Et puis, mardi face à Nantes, Alain Casanova a pris le risque de replacer son buteur à la coupe afro dans le onze… mais en le recalant au poste d’ailier droit, en soutien de Pesic et Ben Yedder. Pari gagnant : à la 85e minute, d’une magnifique demi-volée du droit, il offrait trois points salvateurs aux Violets, qui étaient revenus bredouilles de leurs trois dernières sorties. "Après avoir contrôlé, j’ai tout donné dans cette frappe, réagira l’international danois. Je voulais vraiment marquer". Cela manquait trop à Braithwaite, auteur de sept buts et six passes décisives la saison passée.

Casanova : "Il a été exemplaire"

En conférence de presse, jeudi, Casanova a tenu à préciser que le Danois n’a jamais perdu sa confiance, même ces dernières semaines. Il a souligné sa "discipline", son "envie remarquable", comme si rien n’avait changé par rapport à l’an passé où son activité sur le front de l’attaque toulousaine, ses qualités techniques et son implication avaient charmé les supporters du Stadium toute la saison durant. Le technicien ne se privera pas de continuer à utiliser Braithwaite à l’aile, comme face à Nantes, mais a rappelé que "c’est avant tout un attaquant". L’intéressé, lui, ne semble pas forcément contre l’idée, surtout si cela lui permet de réintégrer le onze du TFC. "La concurrence aux avants postes est un plus pour l’équipe et pour moi, elle me pousse à devenir meilleur, assure-t-il. Sur le côté, c’est un rôle différent. Mais je ne dois pas jouer comme un piston classique, je dois être plus offensif".  

Braithwaite espère surfer sur cette jolie vague et progressivement retrouver la régularité qui faisait sa force lors du précédent exercice. Cela commence par une belle performance ce vendredi, face au club du Rocher… qui ne parvient pas lui non plus à installer une dynamique cette saison. Toujours irrégulière, l'équipe de Leonardo Jardim n'est parvenue qu'une fois cette saison à enchaîner deux succès en Ligue 1. Pour éviter que l’ASM ne remette cela, le TFC devra d’abord se montrer plus appliqué en défense (23 buts encaissés déjà). Braithwaite, à nouveau plein d’aplomb, se veut optimiste : "C’était important de se ressaisir : maintenant, il faut oublier les résultats négatifs et regarder vers l’avant". Sans doute parlait-il autant de son équipe que de lui-même.

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer