Wissam Ben Yedder David Luiz
Wissam Ben Yedder donne du mal à David Luiz | AFP

Toulouse laisse passer sa chance face au PSG

Publié le , modifié le

L'inauguration du nouveau Stadium n'a pas permis au Toulouse FC de créer la surprise face au Paris Saint-Germain, le leader s'étant imposé 1-0, lors de la 21e journée de L1. Les Toulousains ont pourtant bousculé les Parisiens en première période, mais Ibrahimovic a finalement remis les pendules à l'heure à 20 minutes de la fin. Le PSG compte désormais 23 points d'avance sur Angers, alors que Toulouse reste 18e, sachant que Guingamp (également 20 pts) n'a pas encore joué contre Nantes.

Avec 18 points d'écart entre les deux équipes, on ne donnait pas cher de la peau des locaux. Mais l'inauguration du nouveau Stadium a visiblement donné des ailes aux Toulousains. Très inspirés, les joueurs de Dominique Arribagé se sont créé de nombreux espaces, et ont assuré le spectacle en première période devant les 33 000 spectateurs. Plutôt timides, les Parisiens n'ont fait que subir lors des 45 premières minutes, ponctuées par la blessure au mollet de Pastore, remplacé par Cavani dès la 17e minute.

On attendait les dribles de Lucas, les coups de génie d'Ibrahimovic, mais avec 26 duels gagnés contre 16 pour Paris, ce sont finalement les nombreux contres joués souvent en supériorité numérique, et la qualité technique d'un Ben Yedder qui ont été mis en valeur. L'attaquant français a même fait des misères à David Luiz dans la surface, avant de décocher une frappe du droit qui a terminé sur la barre des cages de Trapp (36e).

Et au final, c'est Zlatan qui marque

Après cette belle première période, le TFC qui reste invaincu en 2016 avec six matches sans défaite toutes compétitions confondues, espérait ne pas avoir laissé passer sa chance face au triple champion de France en titre. Moins en jambes, les coéquipiers d'Akpa Akpro se projetaient moins vers l'avant, et les Parisiens en profitaient pour reprendre doucement mais sûrement le contrôle du jeu…

Et comme les supporteurs du Téfécé pouvaient le craindre, Ibrahimovic qui était jusque là presque inexistant, a profité d'une bonne tête de David Luiz pour marquer lui-même de la tête (73e, 1-0). Auteur de son 16e but de la saison, le géant suédois démontrait une fois de plus qu'il suffisait du bon geste au bon moment pour être décisif. Le PSG a ainsi signé un neuvième succès d'affilée, et creusé un peu plus l'écart avec ses poursuivants.
 

Romain Bonte