Toulouse joie
La joie des Toulousains | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Toulouse éteint le Chaudron

Publié le , modifié le

Saint-Etienne a raté l'occasion de reprendre provisoirement la tête de la Ligue 1. En match avancé de la 6e journée, les Verts se sont inclinés 2-1 contre Toulouse. Hamouma avait ouvert le score après un ballon relâché par Ahamada. Mais le Téfécé a trouvé les ressources pour arracher sa première victoire de la saison grâce à Brauthwaite et Sylla.

Marseille avait évité le piège toulousain de peu. St-Etienne s'est pris les pieds dedans. Les Foréziens auront d'énormes regret après une parfaite entame de match. Sous la pression verte, le Téfécé voyait arriver une succession de vagues. Et c'est Ahamada qui prenait l'eau. Sur un centre fort de Tabanou, il se loupait une première fois mais Abdennour était là pour sauver le Téfécé. La deuxième erreur du portier toulousain se payait cash. Lemoine perforait et centrait. Ahamada relâchait le ballon juste devant Hamouma qui ouvrait le score du pointu (1-0, 18e). Les Verts continuaient sur ce rythme effréné en alliant vitesse et spectacle. Le KO était tout proche mais la finition manquait (23e, 26e, 52e). L'ASSE allait le payer cher.

Première pour le Téfécé

Toulouse avait fait le dos rond et allait se réveiller. Chantôme ratait le cadre (58e). Mais Braithwaite allait vite lui redonner le sourire. Face à une défense trop lâche, Didot s'avançait librement et frappait juste avant la surface. Ruffier repoussait sur …Braithwaite, premier à se jeter sur le ballon (1-1, 63e). Les Verts subissaient. Sans Perrin, la défense avait de gros oublis. Sur l'un d'eux, Sylla donnait l'avantage aux Toulousains (1-2, 75e). Stupeur à Geoffroy-Guichard ! L'ASSE se jetait à l'attaque pour arracher le nul mais de manière trop désordonnée. Erding avait le nul au bout du pied mais son tir filait à gauche (83e). Le buteur turc ne sera pas le sauveur des Verts.

Réactions

Christophe Galtier (entraîneur de  Saint-Etienne) : "Nous avons livré une bonne première période avec le bonheur  d'ouvrir la marque. Nous avons consenti beaucoup d'efforts avant la mi-temps,  mais nous n'avons marqué qu'une fois. L'entame de la seconde période, durant 25  minutes, a été très mauvaise. Toulouse a joué son jeu que nous avions analysé.  Nous avons manqué de précision. Nous n'avons pas su creuser l'écart quand nous  en avons eu la possibilité. Le TFC a logiquement su revenir à la marque. En fin  de partie, nous n'avons malheureusement pas pu concrétiser les bonnes  situations que nous nous sommes procurées pour récupérer au moins un point.  L'adversaire n'a pas volé sa victoire même si nous avons eu une balle de 2-0.  Il y a eu un manque de constance dans le match. Ce n'est pas la première fois  que je le constate. La sortie de Loïc Perrin, qui a ressenti une gêne à un  mollet à l'échauffement est un fait de match qui est loin d'être anecdotique  car elle ôte la possibilité d'opérer un changement. Il avait estimé être en  état de jouer. Un remplacement supplémentaire aurait été bénéfique à l'heure de  jeu. Je suis déçu par rapport aux efforts fournis par les joueurs. Je ne suis ni agacé ni inquiet".
   
Alain Casanova (entraîneur de Toulouse) : "Notre première période est  vraiment trop faible par rapport aux capacités de l'équipe pour espérer quelque  chose. Nous avons été logiquement menés. Après la mi-temps, l'état d'esprit à  changé. Les joueurs ont eu à coeur de livrer une bien meilleure seconde période  pour tenter de revenir dans la partie. Nous avons mis la main sur le match à  partir de nos trois milieux qui ont eu plus d'influence alors que nos pistons  ont eu plus perforants. Après deux grosses situations, nous égalisons  logiquement et je pense que notre second but est mérité. Notre victoire, même  si elle n'a pas été facile, avec des dernières minutes compliquées, est sur la  seconde période méritée. Il a fallu attendre la 6e journée pour remporter une  première victoire même si contre Marseille nous aurions mérité de gagner. C'est  là que j'ai senti le déclic. Ces trois points vont être très importants pour la  confiance. Nous recevons Lorient mercredi avant de nous rendre à Paris. Nous  avons un groupe très intéressant, travailleur, avec un bon état d'esprit. Le  potentiel est là et maintenant, il faut confirmer. Ce n'est pas facile de jouer à Saint-Etienne contre une équipe qui jouait pour prendre la tête".