Saint-Etienne Toulouse Battles Riviere 092010
Battles retrouve des couleurs avec les Verts | AFP-Pavani

Toulouse baisse de régime

Publié le , modifié le

Le leader, Toulouse, a enregistré sa première défaite face à Saint-Etienne (1-0), lors de la 5e journée de Ligue 1. Les Verts sont 3es derrière Rennes (2e à 1 point) qui a battu Sochaux (2-1). Le club breton profite également de la défaite de Montpellier contre Nancy 1-2. Lyon a concédé un 1-1 face à Valenciennes, alors que le PSG a corrigé Arles-Avignon 4-0. Caen a arraché un 1-1 contre l'AJA. En soirée, Lille a battu Lens 4-1 dans le 107e derby du Nord.

Le fait marquant: fin de série pour Toulouse
Les anciens toulousains ont fait du mal au Téfécé qui a vu sa série de quatre victoires s'achever. Laurent Battles qui a passé pas moins de neuf saisons à Toulouse, a ouvert le score après 34 minutes de jeu. Transféré cet été de Toulouse à Saint-Etienne, Ebondo a également donné du fil à retordre à ses anciens coéquipiers… Leader logique avant le début de cette 5e journée grâce à une attaque ô combien efficace (8 buts), Toulouse accuse peut-être le coup après le départ d'André-Pierre Gignac pour Marseille. Les deux jeunes recrues, Federico Santander, et Yannis Tafer, ont encore du pain sur la planche.

Le match: Lens-Lille
Le derby du Nord, 107e du nom. Lens et son duo d'entraîneurs Jean-Guy Wallemme/Jacques Santini voulait frapper un grand coup ce samedi soir. Mais les dieux du football en ont décidé autrement. Cette fameuse lutte pour la suprématie régionale qui, lorsqu'elle est mesurée, peut accoucher de matches de toute beauté n'a pas vraiment penché du côté des Sang et Or. La plus mauvaise défense du championnat... l'est restée ! Battue 4-1, la formation lensoise n'a pu résister aux assauts d'une équipe lilloise très solide. Deux doublés signés Gervinho (23e, 87e), et Frau (79e, 81e) ont permis au Losc de signer une dixième victoire à Bollaert.

Sur les chapeaux de roues
Le Stade Rennais n'avait plus réaliser un tel début de saison depuis la saison 1968-1969, il y a tout juste 42 ans ! Vainqueur 2-1 de Sochaux, le club breton reste en effet deuxième du classement, et peut sans doute revoir ses objectifs de début de saison à la hausse. Les hommes de Frédéric Antonetti restent toujours invaincus après une troisième victoire et deux nuls en cinq rencontres. Pour couronner le tour, Rennes ne compte qu'un point de retard sur le leader toulousain qui a trébuché contre l'ASSE. Comme son début de saison, son début de rencontre démarrait sur les chapeaux de roues, avec de véritables prouesses en attaque, et surtout une ouverture du score qui est intervenue dès la 5e minute grâce à Théophile Catherine.

Le joueur: Gourcuff
Attendu un peu comme le messie à Lyon, Yoann Gourcuff a tenu son rang face à Valenciennes, sans toutefois s'être montré décisif dans un match nul (1-1) embarrassant pour l'OL. Le meneur de jeu lyonnais a été à l'origine du seul but des Rhodaniens (Pied, 26e) et a semble-t-il retrouvé toutes ses sensations. Il ne fait aucun doute que l'ancien bordelais permet à ses coéquipiers de mieux maîtriser les possessions de balle, mais il s'affirme également toujours un peu plus sur les coups de pieds arrêtés, à l'image de la toute première occasion de l'OL sur un coup franc de Gourcuff, qui aurait mérité un meilleur sort (10e). Et même sur corner, la nouvelle recrue lyonnaise a pris ses responsabilités (qu'ils soient tirés à gauche ou à droite), mettant souvent en difficulté la ligne défensive de Valenciennes. A la 55e Gourcuff a même manqué de peu le deuxième but lyonnais… Si sa relation avec Lisandro, meilleur buteur de la saison passée, reste encore perfectible, Gourcuff a indéniablement pris ses marques, en attendant de marquer son premier but.

Le bon bol d'air
Les supporteurs du PSG y sont habitués depuis quelques années déjà, l'arrivée de l'automne coïncide souvent avec des temps difficiles. Peu importe l'entraîneur, le club de la capitale a toujours beaucoup de mal avec cette période de l'année. Au moment d'affronter la lanterne rouge, Arles-Avignon, toutes les conditions étaient réunies pour que le PSG plonge de nouveau dans la crise. Mais après trois défaites consécutives, Hoarau (19e), Sakho (29e) et Nenê (49e, 56e) ont redonné du baume au cœur (4-0) aux actionnaires du club parisien. Ces derniers ont dû apprécier le spectacle, même si les tribunes du Parc des Princes avaient toujours du mal à se remplir…

La phrase: "L'équipe était abattue dans les vestiaires"
Le coach d'Auxerre, Jean Fernandez accusait le coup, comme ses joueurs après le match nul concédé dans le temps additionnel face à Caen (1-1). "Ce n'est pas normal de concéder un tel but, et surtout la façon dont on l'a concédé avec deux  joueurs caennais totalement libres, Hamouma qui centre et El Arabi tout seul  dans la surface", a estimé l'entraîneur bourguignon. "Cela aurait été bien pour nos joueurs de prendre trois points ce soir en championnat, même si nous n'avons pas fait un match extraordinaire.  Mais le championnat est encore long, et ce n'est que la cinquième journée. Là,  l'équipe était abattue dans les vestiaires, les gars ont accusé le coup", a-t-il lâché.

Le chiffre: 1
Comme le premier but encaissé par Geoffrey Jourdren lors de la rencontre Montpellier-Nancy. Alors qu'il restait le seul gardien à n'avoir pas encaissé le moindre but depuis le début de la saison, le gardien de Montpellier a cette fois plié après seulement 5min30sec. Sur une frappe de Bakar, Jourdren n'a pu que détourner le ballon après cinq minutes 30 pour Nancy qui menait 1-0 à la Mosson. A noter que c'était aussi une première pour Bakar, qui a inscrit son premier but de la saison. Un peu plus tard, Jourdren a même été littéralement fusillé à bout portant sur le deuxième but par Traoré (34e). Le joueur de 24 ans a vécu sa première mauvaise soirée et Montpellier sa première défaite (2-1). Le dernier rempart de Montpellier et son jeu au pied comparable à celui d'un certain Fabien Barthez, tâchera de faire mieux au prochain match, face à Saint-Etienne, désormais 3e…

Romain Bonte