PSG Jallet frappe 09 2010
Le défenseur parisien Christophe Jallet à la frappe | AFP - Franck Fife

Toulouse attend le PSG de pied ferme

Publié le , modifié le

Sans victoire depuis la 4e journée, Toulouse, 4e, reçoit dans le choc de samedi le PSG (7e), plus défait depuis autant de temps, pour le compte de la 9e journée de Ligue 1. Un peu plus tôt, Brest aimerait poursuivre sa série de quatre victoires en cinq matches face à son collègue de promotion Arles-Avignon, toujours en quête de son premier point. L'OM, contre Nancy, voudrait recoller, comme Bordeaux à Auxerre.

Pendant dix jours, les clubs de Ligue 1 ont pu travailler. La trêve internationale peut toujours cacher un double tranchant. Les équipes en forme peuvent voir leur dynamique interrompue, alors que les formations en mauvaise santé ont le temps nécessaire pour rectifier le tir et travailler les points faibles. Dans ce schéma aux deux trajectoires inverses, le match entre Toulouse et le PSG va apporter quelques réponses. Si les Parisiens n'ont plus gagné au Stadium depuis 2007, ils restent sur une série de quatre matches sans défaite en Ligue 1, alors que le TFC n'a plus gagné lors des quatre dernières rencontres. Pire encore pour l'ancien membre du Top3, les Parisiens n'ont plus encaissé le moindre but, toutes compétitions confondues, depuis six matches, ce qui coïncide avec l'arrivée d'Edel dans les buts en remplacement de Coupet. Après un départ en fanfare, Braaten (3 buts lors des 3 premiers matches de championnat) est muet, ce qui rappelle que Gignac n'a pas été remplacé dans l'effectif d'Alain Casanova, qui doit se passer de son gardien Yohan Pelé, hospitalisé pour une embolie pulmonaire bilatérale, jusque-là avantageusement remplacé par Matthieu Valverde. Tout l'inverse du Brésilien Nenê, auteur de cinq buts sur les 9 du PSG marqués lors des six dernières rencontres (Europa League comprise).

Sans faire de bruit, et bien loin des drames que vit Arles-Avignon, compère dans l'ascenseur pour la Ligue 1 et adversaire du soir, Brest se construit un excellent début de championnat. Meilleure défense du championnat, l'équipe d'Alex Dupont produit du jeu, se bat tout le temps, dispose avec Nolan Roux d'un buteur décisif (3 buts) et compilent les points. Quatre victoires et un nul lors des six dernières rencontres, le parcours n'est pas celui d'un promu, encore moins celui d'une équipe dont la seule ambition est de se maintenir dans l'élite. Il n'est donc pas anormal de retrouver les Bretons en haut du classement, à égalité de points avec le LOSC et le TFC (en 3e place). A l'heure d'affronter d'autres anciens pensionnaires de L2, les voyants sont donc totalement au vert. Mais la trêve internationale aura-t-elle coupé l'élan brestois ? A l'opposé, Arles-Avignon rêve d'avoir laissé derrière les matches de l'équipe de France ses drames, ses querelles, et surtout son zéro pointé. Après le départ de Michel Estevan consécutif à un longue querelle larvée avec son président, le club sudiste a confié son destin à Faruk Hadzibedgic. L'ancien technicien de Sochaux, Troyes, Dijon et Bastia a énormément travaillé durant ces dix jours, mais cela sera-t-il suffisant pour transformer une équipe incapable d'accrocher le moindre point en huit matches en un groupe en capacité de se maintenir ? La gifle reçue à Auxerre (4-0) pour la première d'Hadzibedgic sur le banc n'a pas apporté l'éléctro-choc attendu. Dix jours plus tard, qu'en est-il ?

Revenu dans la première moitié du classement, Bordeaux saura également si la trêve lui a été profitable. Ayant redressé la barre en championnat, l'équipe de Jean Tigana rend visite à des Auxerrois qui ont remporté leur première victoire de la saison en L1 lors de la 8e journée.Les deux équipes ont besoin de points pour confirmer l'amélioration de leurs résultats. Marseille qui n'a remporté que deux des sept derniers matches, doit également remettre la machine en route pour se propulser vers le duo de tête, la venue de Nancy étant idéale pour y parvenir après une série de quatre matches sans succès, dont une élimination en Coupe de la Ligue.