Le coach du PSG Thomas Tuchel
Le coach du PSG Thomas Tuchel | AFP

Thomas Tuchel : "Je veux rester longtemps" au PSG

Publié le , modifié le

A la veille d'affronter Dijon en match en retard de la 18e journée de Ligue 1, l'entraîneur du PSG Thomas Tuchel a annoncé en conférence de presse que l'équipe, le staff et moi-même voulons montrer que l'on peut réagir comme des champions". Et le coach allemand, moins d'une semaine après l'élimination surprise en 8e de finale de Ligue des Champions, a assuré de son désir de poursuivre l'aventure parisienne: "Je veux rester longtemps ici. Je veux grandir avec le club, c'est absolument clair."

Au milieu du marasme lié à la sortie prématurée en Ligue des Champions, le PSG reçoit quelques informations positives. La première, c'est que Kylian Mbappé sera bien présent au club la saison prochaine. Dans l'émission Téléfoot, il l'a annoncé: "Je pense que je serai là, c'est sûr même. Avec cette élimination, tous les problèmes que cela va engendrer, ça ne sert à rien que ma situation personnelle vienne en rajouter. Voilà, c'est clair et c'est précis". Si la sortie de route face à Manchester United va certainement contraindre le club à vendre des joueurs pour ne pas subir les foudres du fair-play financier, cela ne sera pas le natif de Bondy qui fera ses valises, malgré sa valeur marchande extrêmement élevée. 

La seconde, c'est que Thomas Tuchel na va pas quitter le navire. En conférence de presse, ce lundi, au lendemain d'un entraînement assez "chaud" au Parc des Princes avec des ultras qui ont montré bruyamment leur mécontentement, l'Allemand a clairement signifié qu'il s'inscrivait dans la durée: "Je veux rester longtemps ici. Je veux grandir avec le club, c'est absolument clair."

Pourtant, à l'issue de la défaite (3-1) contre ManU, Nasser Al-Khelaïfi avait déclaré: "J'ai confiance dans le coach. En lui et en ses décisions. On verra avec lui ce qu'il veut faire." Des propos qui laissaient le doute possible pour l'avenir de Tuchel. Il n'en est rien.

Lors de ce point-presse, le technicien est également revenu sur cette désillusion: "Manchester, pour moi, c'est un accident. Il n'y a pas d'explication." Et aussi sur l'accueil des supporters la veille: "Nos supporters 'ultras' se sentent mal, ils sont tristes, en colère, et tout le monde doit comprendre ça. Mais ce n'est pas possible d'être plus triste ou plus mal que nous, ce n'est simplement pas possible". Et d'affirmer: "Nous avons l'occasion de montrer qu'on peut réagir comme des champions, c'est le défi". Ce sera sans Draxler, absent plusieurs semaines, mais aussi sans Cavani, Daniel Alves (suspendu) ou Paredes.