Florian Thauvin
Florian Thauvin sous le maillot des Bleuets durant le Mondial 2013 | AFP - OZAN KOSE

Thauvin-Lille, le torchon brûle

Publié le , modifié le

Tout auréolé du titre mondial ramené de Turquie avec les Bleuets, Florian Thauvin a débarqué à Lille où il a rencontré son nouvel entraîneur René Girard et ses dirigeants. Si la première entrevue s'est bien déroulée, la seconde a été beaucoup plus houleuse selon le quotidien L'Equipe et RMC. Le joueur serait même prêt à aller au bras-de-fer pour rejoindre l'OM qui le courtise toujours.

Les lendemains de fête sont parfois difficiles. Et Florian Thauvin est en train d'en faire l'amère expérience. L'ailier, sacré champion du monde des moins de 20 ans samedi dernier avec l'équipe de France en Turquie, a posé le pied en France et pris la direction de Lille, son nouveau club, où il devait rencontrer les dirigeants lillois. Mardi, il a pu s'entretenir avec René Girard, l'entraîneur. Un rendez-vous qui s'est bien déroulé avant l'accrochage, toujours mardi, entre le joueur et un de ses proches et la direction du LOSC. Frédéric Paquet, le directeur général adjoint, Jean-Michel Vandamme, le directeur de la cellule de recrutement, et François Vitali, membre de la cellule de recrutement du LOSC, ont écouté le joueur leur confier son mal-être et ses envies d'ailleurs. Le site internet de la radio RMC est catégorique, Thauvin ne veut plus jouer à Lille. Une solution que le club ne veut absolument pas entendre et qui l'avait déjà fait savoir par la voix de Michel Seydoux, son président. Ce dernier avait assuré la semaine dernière que Thauvin "ne rejoindra ni l'OM ni aucun autre club. Il est un joueur du LOSC, intransférable".

Une affaire d'argent?

Troisième membre de ce triangle amoureux qui tourne mal, l'OM attend désormais le bon moment pour revenir à la charge. Après une première offre de 5,5 millions d'euros, le club phocéen espère profiter du flou qui entoure la situation contractuelle de Thauvin et qui aurait provoqué sa colère selon L'Equipe. Ainsi en janvier au moment de s'engager avec Lille, le joueur pensait toucher 45000 euros lors de ses six derniers mois en Corse. Il n'en aurait finalement "que" 6000 mensuels, soit environ son salaire perçu à Bastia avant d'être recruter par le LOSC. La différence ne lui a pas été versée en juillet comme il s'y attendait. Une situation que Lille ne nie pas, tout en affirmant que le joueur a touché une prime à la signature. Pour calmer le jeu, le club nordiste serait prêt à lui doubler son salaire dans les prochains mois. Pas sûr que cette promesse ne convainque Thauvin et son clan de changer d'avis. Le joueur est désormais en vacances, loin de Lille. Et il n'espère ne pas y revenir.