Thauvin Kamara et Aké : les leçons de la balade de l'OM contre Heimstetten (6-1)

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Florian Thauvin

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour son deuxième match de préparation, l’Olympique de Marseille n’a pas fait dans le détail face à Heimstetten (D4 Allemande) en s’imposant 6 buts à 1. Une victoire à relativiser étant donné le niveau de l’adversaire, mais qui a donné quelques éléments de réponses intéressants sur la forme de l’OM, à un mois de la reprise de la Ligue 1. Convaincants et en jambes, les Marseillais montent en puissance dans leur préparation, même si certains ont marqué plus de points que d’autres.  

• Droit au but, surtout sur coups de pied arrêtés

Face à une faible opposition (Heimstetten évolue en quatrième division allemande), l’Olympique de Marseille a révisé ses classiques et entretenu sa confiance en inscrivant 6 buts par 5 buteurs différents. Mais surtout, l’OM a confirmé ses bonnes dispositions sur coups de pied arrêtés, et plus particulièrement sur corner. Déjà auteurs de trois buts sur coup de pied de coin contre Pinzgau pour leur premier match, les Marseillais ont remis cela contre Heimstetten par Boubacar Kamara (44e). Mais au-delà de ce but, les corners marseillais, bottés rentrant par Payet et Thauvin, ont souvent provoqué le danger. Une dynamique héritée de la saison dernière, et que l’OM semble vouloir prolonger. 

• Florian Thauvin en feu

Il n’a pas marqué, mais en quarante-cinq minutes, Florian Thauvin a rappelé aux supporters marseillais pourquoi il leur a tant manqué l’année dernière. Après une saison blanche, le champion du monde marseillais va faire son grand retour au Vélodrome, et cela s’annonce bien. Contre Heimstetten, il a aimanté le ballon sur son côté droit, faisant la différence tantôt par l’accélération et les dribbles, tantôt par les renversements de jeu et des centres inspirés. Précis sur ses corners, c’est lui qui a initié le premier but d’Aké par un bon centre, avant de lui offrir son second d’une passe décisive pleine d’altruisme, suite à une ouverture limpide de Payet. Qu’on se le dise : Florian Thauvin est de retour.

• Kamara, l’empereur du milieu 

Quelques jours après la signature de Pape Gueye, sentinelle de formation, et au lendemain de l’arrivée du défenseur central Leonardo Balerdi, une question se posait : quelle place pour Boubacar Kamara dans le onze marseillais ? Défenseur de formation, mais auteur d’une saison aboutie l’an passé en sentinelle, "Bouba" a confirmé les dires de son coach face à Heimstetten. Déterminé à l’installer au poste de numéro 6, en dépit de l’arrivée de Gueye, Villas-Boas l’a de nouveau titularisé à ce poste contre Heimstetten. Et avec succès. Solide dans les duels, précis dans les renversements de jeu, et percutant balle au pied : Kamara a réalisé 45 minutes de haute volée. Il s’est même offert un but somptueux, bien qu'involontaire, en voulant centrer suite à un corner. A défaut de trouver un coéquipier, le ballon a fini dans la lucarne opposée. La cerise sur le gâteau pour Kamara, taulier du milieu marseillais.

• Marley Aké se positionne

Interrogé ce matin par La Provence, André Villas-Boas déclarait que la piste menant à Mbaye Niang n’avait pas lieu d’être pour l’OM, le joueur étant trop cher. Au passage, le technicien portugais en a profité pour rappeler qu’il comptait sur Marley Aké à ce poste, en supplément de Benedetto. Titularisé ce mercredi contre Heimstetten, le jeune Aké a donné raison à son coach. D’abord, parce que le minot s’est offert un doublé plein d’opportunisme, sur deux buts de renard des surfaces en poussant à chaque fois le ballon dans le but vide. Mais aussi parce que dans ses déplacements, son jeu dos au but et ses orientations, Marley Aké a toujours été dans le bon rythme et a pesé sur l’animation offensive marseillaise durant la première mi-temps. Remplacé à la pause par Benedetto, le Marseillais de 19 ans a marqué deux buts, mais surtout des points.