Ben Yedder (Toulouse) à la lutte avec Malbranque (Lyon)
Ben Yedder (Toulouse) à la lutte avec Malbranque (Lyon) | PASCAL PAVANI / AFP

TFC-Bastia, feu d’artifice attendu

Publié le , modifié le

Toulouse accueille Bastia ce soir (20h45) en ouverture de la 16e journée de Ligue 1. Une véritable opposition de style au Stadium entre l'’une des meilleures attaques du championnat à domicile et la deuxième moins bonne défense à l’'extérieur. En difficulté ces dernières semaines, les "Violet" doivent se revigorer. Quant aux Corses, ils chercheront à bonifier leurs derniers bons résultats dans la ville rose.

Le PSG n'’est pas le seul à piquer sa crise en novembre. Idéalement placé fin octobre, au point de lorgner sur la première place au soir de la 10e journée, le TFC est en rade depuis un mois et une défaite chez le rival bordelais (1-0). Un coup de massue dont les séquelles se font toujours ressentir, en témoignent les 3 défaites lors des 4 matches de Ligue 1 suivants, dont une sévère claque reçue à domicile contre Ajaccio (2-4). Seule la probante victoire sur l’'OL au Stadium (3-0) lors de la 14e journée a offert de quoi sourire à des Pitchounes déphasés. « Notre irrégularité depuis cinq journées est un peu contrariante. Si on veut faire un bon championnat, il faudra qu'on ait plus de constance et de régularité » tonne l’'entraîneur Alain Casanova sur le site officiel du club.

Attaque de feu à domicile

Inconstants, les Toulousains présentent toutefois la troisième meilleure attaque du championnat à domicile derrière Lyon et Valenciennes (15 buts marqués). Une réussite qui porte un nom : Wissam Ben Yedder. Le petit international Espoirs français est dans son jardin au Stadium où il a inscrit près de la moitié des réalisations de son équipe (7 buts). Le TFC a toujours marqué au moins une fois dans son antre depuis le début de saison. Avant la déroute corse, ils y étaient même invaincus. Un constat qui tranche avec celui de son adversaire.

Deuxième moins bonne défense de Ligue 1 à l’'extérieur derrière Troyes (18 buts encaissés), Bastia éprouve toutes les difficultés hors de ses bases. Le match nul (0-0) ramené de Lille la semaine dernière représente donc un motif d’espoir pour les Corses. « Il faudra qu’'on ait le même état d’'esprit et la même organisation défensive qu’'à Lille tout en étant plus performants dans nos transitions offensives », détaille Frédéric Hantz sur le site officiel du club. Toujours privé de Marchal et Cahuzac sur sa base défensive, le technicien bastiais devrait faire confiance aux mêmes hommes que dans le Nord. D'autant que son équipe est sur une pente ascendante après trois semaines pénibles en novembre (3 défaites et 11 buts encaissés).

Bastia sans défense

En ramenant un résultat positif de Haute-Garonne, les pensionnaires du stade Armand Cesari poursuivraient une série entamée contre Lorient deux journées auparavant (victoire 2-1) et poursuivie chez le champion de France 2011. Ayant toujours encaissé au moins un but par match en championnat, à deux exceptions près (à Lille et à Ajaccio 0-0 12e journée), l’'armada insulaire ne se présente pas dans les meilleures dispositions au Stadium. La blessure d’'Abdennour et la suspension de Capoue peuvent les rassurer.

Clubs cherchent gardiens fixes
A un poste de gardien où la stabilité est érigée en sanctuaire, Toulouse et Bastia font figure d'’exception. Côté Violet, Ali Ahamada titulaire habituel du poste et international Espoirs s’est retrouvé sur le banc au profit de Blondel il y a trois semaines à Nice. Blessé, ce dernier a laissé son jeune coéquipier reprendre place dans les buts toulousains. Jusqu'’à quand ? Une question que se pose également Bonnefoi, remplaçant de coutume mais intronisé dans le onze de départ depuis quatre rencontres. Décisif à Lille lors de la dernière journée, son intérim pourrait durer aux dépens de Novaes.

Jerome Carrere