Leonardo
Leonardo, le désormais ancien directeur sportif du PSG | AFP - JACQUES DEMARTHON

Suspension levée pour Leonardo

Publié le , modifié le

Le tribunal administratif de Paris vient de suspendre la sanction qui touchait l'ancien directeur sportif du Paris Saint-Germain, Leonardo, rapporte le quotidien Le Parisien. Le Brésilien avait été suspendu de toutes fonctions officielles jusqu’au 30 juin 2014 par la commission supérieure d’appel de la FFF, pour avoir donné un coup d’épaule à l'arbitre du match PSG-Valenciennes M. Castro, le 5 mai dernier. Leonardo a toujours nié l'intentionnalité du geste.

Le juge des référés a fait part d'un "doute sérieux" sur la légalité de la sanction prise par la FFF, compte tenu du fait que l'intéressé n'était pas détenteur d'une licence de dirigeant. Cet argument avait été le principal élément avancé par les avocats de Leonardo, Mes Christophe Bertrand et Paul Mauriac, la semaine passée au cours de l'audience tenue devant le tribunal administratif.

Cette décision signifie que Leonardo ne risque pour le moment pas de sanction si celui-ci souhaitait occuper des fonctions dans un club, même étranger. La FFF avait en effet demandé à la Fifa que cette sanction soit étendue aux autres championnats.

"Une étape décisive"

"C'est un grand soulagement, il retrouve sa liberté de mouvement et peut s'engager auprès d'un club ou d'une sélection quelconque, a indiqué Me Mauriac. Mais n'oublions pas qu'il a subi déjà une suspension de cinq mois". "Leonardo s'exprimera ultérieurement, a précisé Me Mauriac. Il est content, soulagé, et conscient d'avoir mené un combat légitime. Son opiniâtreté a été récompensée. C'était une étape décisive", a-t-il ajouté.

Une décision définitive devrait être rendue en début d'année prochaine. "La Fédération ne va pas en rester là, elle ne va rien lâcher", a toutefois déclaré à l'AFP une source proche du dossier. La FFF envisagerait de saisir le Conseil d'Etat suite à cette suspension, mais la procédure pourrait durer au moins trois mois. Pendant ce temps, Leonardo est officiellement au chômage...

Romain Bonte