Elie Baup, Rudi Garcia
Elie Baup (OM) et Rudi Garcia (Lille) | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Suspense garanti pour l’Europe et le maintien

Publié le , modifié le

Leader incontesté de Ligue 1 avec 9 points d’avance sur son dauphin marseillais à l’issue de la 32e journée, le PSG est en passe de décrocher un 3e titre de champion de France. Derrière le leader parisien, cinq clubs se tiennent en 5 points dans la course aux places européennes. En bas de tableau, Ajaccio, 15e, n’a que six points d’avance sur Brest, 19e. A six journées de la fin, le suspense reste entier.

Derrière le solide leader parisien, l’Olympique de Marseille fait de la résistance au devant d’ une meute de cinq équipes séparées par cinq points. Invaincus depuis six journées et une défaite au Parc des Princes (2-0), les Phocéens ont tenu tête à Lille grâce à un Mandanda imbattable. L’escouade d’Elie Baup possède 2 points d’avance sur Lyon et 4 sur Saint-Etienne et Nice, qui convoitent sa place directement qualificative pour la prochaine Ligue des champions. La rencontre entre les Verts et les Provençaux à l’occasion de la 37e journée s’annonce décisive. Au ralenti depuis 5 journées (3 défaites, 2 nuls), Lyon a remis un coup d’accélérateur. Vainqueur de Toulouse (3-1), les Gones reviennent sur le podium. Au vu de leur calendrier, c’est un moindre mal. En déplacement à Montpellier le week-end prochain, les septuples champions de France accueilleront leurs voisins stéphanois le suivant puis le PSG deux journées plus tard avant d’aller visiter Nice.

Sainté cale, Lyon et Nice redémarrent

Des Niçois de retour en force. Buteurs à quatre reprises pour faire tomber le TFC (3-4) samedi dernier, les hommes de Claude Puel en ont passé trois à Sochaux (3-0) hier. De bon augure avant de se rendre à Paris dans une semaine. Huitième équipe de L1 à l’extérieur, les Azuréens devront se transcender. Ex-aequo avec Saint-Etienne, ils se déplaceront quatre fois lors des six dernières journées. Au pied du podium, les Stéphanois n’avancent plus. Leurs quatre dernières sorties se sont soldées par 3 nuls et 1 seule victoire. Finaliste de la Coupe de la Ligue et quart de finaliste de Coupe de France, les Foréziens courent de nombreux lièvres. Et se rendront à Lille pour clôturer la saison, après avoir affronté les deux olympiques. Freinés par l’OM, les Nordistes croient toujours à l’Europe grâce à 7 victoires lors des 10 derniers matches.

En bas de tableau également la Ligue 1 n’a pas livré son verdict. Sept points derrière Sochaux, premier non relégable, la place de Troyes dans l’élite ne tient plus qu’à un fil. Quatre points devant les Aubois, Brest n’en finit plus de s’enfoncer. Secoué par des conflits internes, le club breton a enchaîné une cinquième défaite consécutive en championnat ce week-end. Cette fois face à Reims, un concurrent direct dans la course au maintien. En déplacement à Marseille lors de la prochaine journée puis à Paris avant la fin de la saison, les hommes de Corentin Martins peuvent néanmoins se consoler. Ils accueilleront Sochaux puis Nancy lors de l’ultime journée. Les Montbéliards pointent à trois unités devant eux, les Lorrains à deux.

Troyes et Brest mal embarqués, Nancy transformé

Mal embarqués à la trêve hivernale,  les protégés de Patrick Gabriel sont transfigurés. Quatre succès lors des six derniers matches les ont ramenés à une unité des Lionceaux. Futurs adversaires des Nancéiens, Evian, Bastia, Valenciennes et Brest sont tous classés entre la 12e et la 16e place. Autant de rencontres « compte double » pour les coéquipiers d’un Grégorini étincelant dans les bois samedi. Largement battu à Nice, Sochaux est juste au dessus de la ligne de flottaison. Avec des voyages à Lille, Brest puis Bastia pour terminer la saison, les Doubistes ne sont pas gâtés. D’autant que devant eux, Evian mène grand train, trois points devant la zone rouge. Spectaculaires vainqueurs de Rennes lors de cette 32e journée (4-2), les Hauts-Savoyards viennent d’aligner trois succès en cinq matches. Néanmoins, deux rendez-vous périlleux les attendent avec une visite à Nancy et la réception du PSG. Sans oublier des affrontements avec Valenciennes et Troyes lors des six dernières rencontres.

Quinzième, Ajaccio n’est pas non plus tiré d’affaire. Avec 4 points d’avance sur Nancy, les Corses ont un peu de marge. Mais 3 nuls et 1 défaite à l’occasion de leurs quatre dernières sorties les ont plongés dans une spirale négative, à l’image d’un Valenciennes au point mort. En concédant le nul contre Saint-Etienne (0-0), les hommes du président Legrand ont enchaîné un huitième match sans victoire. A égalité avec Reims (37 points) à la 14e place, ils devront donner un dernier coup de rein pour assurer leur place en Ligue 1 la saison prochaine. 17e au soir de la 26e journée, les hommes d’Hubert Fournier cartonne depuis, cumulant 13 points en 6 journées. Hôte de VA la semaine prochaine, ils pourraient faire un pas de plus vers le maintien. Avec 39 points, Bastia 12e est également sur la bonne voie. La fin de saison s’annonce épique.

Le calendrier de Ligue 1

Le classement de Ligue 1

Jerome Carrere