Benjamin Stambouli
Le nouveau milieu de terrain du PSG Benjamin Stambouli | TWITTER

Stambouli, officiellement au PSG, portera le N.4

Publié le , modifié le

C'est désormais officiel: Benjamin Stambouli est bien parisien. Le PSG a annoncé sa signature pour cinq ans. L'ancien joueur de Montpellier, arrivé en provenance de Tottenham, a posé avec son maillot floqué du N.4, porté jusque-là par Yohan Cabaye, parti à Crystal Palace. Après le gardien allemand Kevin Trapp, Stambouli est donc la deuxième recrue estivale du PSG qui a déboursé à Tottenham une somme comprise entre 8 et 9 millions d'euros.

Préférant tenter l'aventure avec Tottenham, plutôt que d'aller à Marseille,  sa ville de naissance, Stambouli n'a jamais su s'imposer chez les Spurs pour sa  première saison en Premier League. Le départ de Yohan Cabaye à Crystal Palace, après avoir connu pareilles  difficultés durant son année et demie au PSG, a donc conduit Laurent Blanc et  ses dirigeants à chercher un joueur similaire, capable d'évoluer en sentinelle  et qui accepterait d'être une doublure de Thiago Motta. Ce que Stambouli, avec  le souci de relancer sa carrière à 24 ans, a pu consentir au moins pour sa  première année parisienne à venir.

"C'est un joueur qui a déjà prouvé tout l'impact qu'il pouvait apporter au  milieu de terrain, à la fois sur le plan athlétique et technique. La France va retrouver un joueur qui a affiché beaucoup de promesses lorsqu'il évoluait en  Ligue 1", s'est félicité le président Nasser Al-Khelaifi sur le site internet  du club. "Je n'envisageais pas forcément de quitter l'Angleterre dès cette année mais lorsqu'un grand club comme Paris vous appelle, votre réflexion devient beaucoup plus simple", a d'ailleurs expliqué le joueur sur le site du PSG.

Mais Motta, pourtant très apprécié de Blanc qui souhaite à tout prix le  conserver, a émis le souhait de quitter Paris où il dit ressentir une forme de lassitude. Ce qui pourrait donner plus de temps de jeu à Stambouli si  l'Italo-Brésilien devait finalement partir. Et ce qui compliquerait la vie de Paris, qui devrait alors se mettre à la recherche d'un autre milieu de terrain, au profil et aux qualités similaires de Motta. Une rareté sur le marché.

AFP