Brandao (Saint-Etienne)
Brandao (Saint-Etienne) | JEFF PACHOUD / AFP

St-Etienne enfin maître chez lui ?

Publié le , modifié le

St-Etienne n'a plus battu son voisin lyonnais à Geoffroy-Guichard depuis le 6 avril 1994 (3-0). Une éternité pour le club le plus titré de France et qui a longtemps supplanté l'OL dans la région. Dimanche, l'ASSE peut reprendre la main dans un derby qui s'annonce bouillant, même sans les supporters lyonnais.

19 ans de disette dans le ​Chaudron

Ce 6 avril 1994, l'ASSE était loin de se douter que ce succès 3-0 sur Lyon serait le dernier à domicile avant …au moins 19 ans. Depuis cette date, la tendance nettement en faveur des Verts s'est inversée (St-Etienne ne mène plus que 36 victoires à 32 pour 30 nuls). Sur les 26 confrontations en championnat, Lyon a gagné 15 fois pour 10 nuls et une seule défaite, c'était lors du symbolique 100e derby à Gerland (1-0, but de Payet). Criblé de dettes et d'affaires, "Sainté" a vécu la période la plus noire de son histoire, passant deux fois trois ans au purgatoire de la L2. A quelques 60 kilomètres de là, l'OL a lui connu l'âge d'or avec son septuplé au sommet de la Ligue 1. Les courbes se sont croisées et fortement éloignées. Patiemment, les Verts ont fini par se reconstruire avec en point d'orgue la Coupe de la Ligue remportée la saison dernière. Revenus au niveau de leur voisin honni, ils ne leur manquent plus qu'un succès dans le derby pour se débarrasser de ce petit complexe d'infériorité qui les plombe à chaque rencontre.

Les Verts ont une longueur d'avance

Pour la première fois depuis longtemps, l'ASSE aborde ce choc devant son adversaire au classement. Les Verts sont 7e (18 pts) et l'OL 13e (15 pts). Suffisant pour en faire des favoris ? Sur le papier non. Mais dans le contenu, les joueurs de Christophe Galtier ont démontré face à Paris (2-2) qu'ils avaient les moyens de bousculer toutes les équipes. Très présents dans le défi physique, les Verts savent étouffer un adversaire avant de le crucifier. Fragile défensivement, Lyon devra répondre dans les duels et avant de profiter de la fébrilité des Foréziens en fin de match. En faisant tourner son équipe jeudi en Ligue Europa, Rémi Garde a clairement mis l'accent sur le derby. Sur leur incroyable dynamique dans le Chaudron, les Lyonnais arrivent sereins. Le duel apparaît donc équilibré même si l'ASSE dispose d'un douzième homme capable de lui faire renverser des montagnes.

Un derby sans supporters lyonnais

A Geoffroy-Guichard, les seuls lyonnais présents le seront sur la pelouse et dans la corbeille. Sur arrêté préfectoral, aucun supporter rhodanien n'a été autorisé à faire le court déplacement jusque dans le Forez. Une décision qui est la conséquence de plusieurs actes de violence entre ultras des deux clubs. En charge de la sécurité, la préfète de la Loire Fabienne Buccio a donc choisi la prudence en privant les ultras de l'OL de ce déplacement. Le match retour programmé le week-end du 29 mars sera disputé également, pour les mêmes raisons de sécurité, sans supporteurs stéphanois à Gerland. Dommage pour l'ambiance qui sera tout de même électrique. Tant mieux pour certaines associations caritatives qui récupèreront les places de la tribune réservée aux visiteurs. Le président des Verts Roland Romeyer a assuré que ces 2.000 sièges seraient distribués gratuitement.