SOS Racisme engage une action contre Willy Sagnol

SOS Racisme engage une action contre Willy Sagnol

Publié le , modifié le

L'association SOS Racisme a décidé d'engager une procédure judiciaire pour incitation à la discrimination et à la haine raciale et injures publiques à l'encontre de Willy Sagnol. Il y a dix jours, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux avait tenu des propos qui ont fait polémique lors d'une interview accordé au quotidien Sud-Ouest, évoquant "le joueur type africain", "pas cher", "prêt au combat et que l'on peut qualifier de puissant", ajoutant que le foot "ce n'est pas que ça, c'est aussi de la technique, de l'intelligence, de la discipline".

Willy Sagnol pensait son "affaire" terminée après ses excuses publiques, l'ancien international (58 sélections) s'est trompé. Ce matin du vendredi 14 novembre, l'association SOS Racisme a révélé au Huffington Post qu'elle engageait une procédure judiciaire à l'encontre de celui qu'elle avait critiqué pour ses propos. SOS Racime accuse Sagnol "d'incitation à la discrimination et à la haine raciale" et "d'injures publiques. SOS Racisme a par la suite confirmé l'information.

Les excuses n'ont pas suffi

Interrogé sur la Coupe d'Afrique des Natioins par Sud-Ouest lors d'une interview filmée, l'entraîneur girondin avait d'abord fait part de son souhait de limiter les joueurs africains au sein de son effectif pour ne pas avoir à s'en priver tous les deux à cause de la CAN. Allant plus loin dans son propos, Sagnol avait décrit les qualités qu'il estimait être celles d'un joueur "typiquement africain" selon ses propres termes: "il est pas cher", "c'est un joueur qui est prêt au combat généralement, qu'on peut qualifier de puissant sur un terrain" avant de préciser que selon, "il [fallait] de tout dans une équipe", arguant qu'une équipe avait aussi besoin de "technique, d'intelligence et de discipline", citant les joueurs nordiques en exemple.

Face au tollé déclenché par ses propos, Sagnol était venu s'expliquer, et s'excuser en conférence de presse jeudi 6 novembre: "Si par mon manque de clarté et ma sémantique imparfaite, j'ai pu faire que des personnes se soient senties choquées, humiliées ou blessées, j'en suis désolé" avait répondu un Sagnol agacé. La suite de la conférence de presse n'avait pas totalement convaincu ses détracteurs, l'ancien joueur du Bayern Munich notamment se perdant dans des explications un peu floues.

Thuram surpris

Les propos de Willy sagnol avait provoqué une vague d'indignation dans le milieu du football. Le précédent Laurent Blanc, que Mediapart avait révélé en novembre 2010, quand le sélectionneur d'alors disait: "Qu'est-ce qu'il y a actuellement comme grands, costauds,  puissants? Les blacks", et "les Espagnols, ils m'ont dit: +Nous, on n'a pas de  problème. Nous, des blacks, on n'en a pas+" avait été évoqué. Lilian Thuram s'était dit surpris des propos de son ancien partenaire: ""Ca me surprend effectivement, parce qu'il n'a jamais tenu ces propos avant", explique "Tutu", avant d'ajouter: "Malheureusement, il y a toujours eu des préjugés sur les personnes venant d'Afrique, les personnes qui sont noires; on les enferme toujours dans leur force et on nie chez eux une certaine intelligence. Ces propos, ça conforte ces préjugés-là". SOS Racisme pense la même chose et en a tiré les conséquences judiciaires.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot