Marvin Martin (Sochaux)
Marvin Martin (Sochaux) et les siens se sont arrachés pour s'imposer contre Toulouse | AFP - SEBASTIEN BOZON

Sochaux se réveille contre Toulouse

Publié le , modifié le

Si ce début de 9e journée de Ligue 1 ne proposait pas de duels très attendus, il a offert quelques surprises. Sochaux a réagi en s'imposant contre Toulouse (3-0) grâce à un doublé de son homme en forme : Maïga. Dans les autres rencontres de la soirée, St-Etienne et Auxerre se sont neutralisés (1-1) tandis que Lorient a dominé Valenciennes (2-0). Bordeaux, qui menait (2-0) contre Montpellier, a été repris par Montpellier dans les 3 dernières minutes (2-2).

Le match: Bordeaux-Montpellier

Entre une équipe giflée à domicile (3-0) par le PSG (Montpellier) et une autre incapable de gagner depuis cinq matches (Bordeaux), les spectateurs attendaient une réaction de part et d'autre. L'ancien leader de la Ligue 1 sentait bien la bonne affaire en se rendant à Chaban-Delmas, avec l'espoir de s'emparer de nouveau de la place de leader en attendant le choc entre le PSG et Lyon. Mais dos au mur, les hommes de Francis Gillot ont commencé par agir. D'abord entreprenants notamment avec un bon couloir gauche dynamisé par Maurice-Belay et Trémoulinas, les Bordelais ont été les premiers à ouvrir le score, sur un centre repris par Diabaté dans l'axe (18e), pour son 4e but personnel. Mais l'équipe locale a bien failli se remettre en difficulté toute seule, Planus étant expulsé à la 25e minute pour un tacle mal maitrisé (et inutile) sur le côté droit. Réduit à dix, Bordeaux subissait quelques offensives héraultaises, mais Giroud était bien souvent esseulé en attaque, et il manquait parfois peu pour égaliser, comme sur ce tir d'Utaka. Mais finalement, c'est Bordeaux qui doublait la mise à la 50e minute sur une belle tête de Ciani, qui avait coupé le corner de Plasil au premier poteau. Le score semblait ne plus évoluer, et Montpellier était à son tour réduit à dix après un deuxième avertissement reçu par Yanga-Mbiwa (80e). Cela provoquait une réaction, d'abord avec un penalty pour une main de Ciani, transformé avec une Panenka par Belhanda (88e), puis par Hilton dans le temps additionnel, qui reprenait un ballon bien dévié de la tête par Giroud. Encore une fois, Bordeaux laissait s'échapper une victoire qui lui tendait les bras. Mais contrairement au match à Toulouse, qu'ils menaient déjà (2-0), les Bordelais n'ont pas perdu. En arrachant ce point, Montpellier remonte provisoirement sur le podium.

Le fait marquant : Sochaux se réveille

Troisième du championnat avant cette journée, Toulouse espérait tenir le rythme sur la pelouse de Sochaux, en difficulté en ce moment en championnat. Mais au Stade Auguste-Bonal les hommes d'Alain Casanova se sont frottés au réveil des Lionceaux. Après avoir encaissés dix buts en deux rencontres, les Sochaliens se sont vengés. Maïga, l'homme en forme du côté Sochalien, auteur de trois buts en trois matchs avant cette rencontre (contre Rennes et Auxerre) s'est offert un doublé (9e et 88e min). En seconde période, Toulouse a comme souvent cette saison essayé de réagir sans trouver la faille. Le TFC s'est même fait surprendre en fin de match avec un nouveau but de Bakambu. Pas très à l'aise dans le jeu, les Sudistes pourraient perdre leur place sur le podium au profit de Montpellier, opposé ce soir à Bordeaux à Chaban-Delmas.

Le chiffre : 8 (Auxerre)

8 comme le nombre de match où Auxerre reste invaincu en Ligue 1. Une série qui lui permet ce samedi de pointer provisoirement à la 9e place. Sur la pelouse de St-Etienne, les coéquipiers de Sorin ont bien été aidés en début de match par une erreur d'appréciation défensive de Jérémy Clément pour offrir dès la 5e min un but à Ben Sahar. En difficulté à Geoffroy Guichard, les Verts auraient pu être rapidement mené (2-0) si l'arbitre de touche n'avait pas refusé un but parfaitement valable à Le Tallec. Un sacré coup de pouce pour les Verts qui allaient revenir à la marque grâce à Guilavogui (38e).

La grande première : Joel Campbell (Lorient)

Arrivé cet été depuis Arsenal, Joel Campbell a marqué son premier but lors de sa première titularisation contre . Un but dans le jeu, sur un centre venu de Monnet-Paquet sur l'aile gauche A l'instar d'un Joe Cole, arrivé à Lille depuis Liverpool, le Costaricain a ouvert la marque contre Valenciennes, lançant ainsi la victoire des Merlus (2-0) après la réalisation de Jouffre (68e).

Le but : Eric Bauthéac (Dijon)

Coup franc à 30 mètres des cages d'Ajaccio. Bauthéac prend son élan et brosse son ballon du pied gauche. Une frappe imparable à la 31e min qui vient se loger dans la lucarne opposée d'Ochoa. Grâce à cette splendide inspiration, Dijon est parvenu à revenir au score après l'ouverture du score de Mostefa Sbaa (18e) et sauve un point à domicile.

Le calvaire : Nancy

Dernier de Ligue 1 avant cette 9e journée, Nancy recevait Evian TG avec la ferme intention de d'obtenir une première victoire cette saison. Leurs bonnes intentions ont bien failli être récompensées. A la conclusion d 'une action brouillonne, Karaboué débloquait la situation d'une frappe limpide à l'extérieur de la surface à la 53e min. Un faux espoir simplement puisque quelques minutes plus tard les joueurs de Meurthe-et-Moselle allaient être rejoints au score par Evian suite à un pénalty de Mongongou (62e). Cinquième match nul et Nancy végète toujours autant en bas de tableau. Injuste ?

Le coup de la panne : Caen-Nice

Le stade Michel d'Ornano dans le noir. Image suffisamment rare dans une rencontre de Ligue 1 interrompue par une panne d'électricité. Pendant de longues minutes les joueurs attendent au centre de la pelouse que les projecteurs se rallument. Avant cet incident, Pierre-Alain Frau était parvenu à débloquer la situation à la 80e min. Lorsque la lumière revient, Nice fait le forcing et revient au score grâce à Mouloungui. Match nul (1-1) et un point crucial pour l'OGC, qui flirtait avec la zone de relégation avant cette journée.

La déclaration : "C'est une bonne claque" (Alain Casanova, Toulouse)

"C'est une bonne  claque qui va être salutaire pour beaucoup de monde. Je suis plus déçu de la  prestation que du résultat. On a ce que l'on mérite. On aborde le match de  manière inacceptable par rapport à notre position au classement. Sochaux était  dans une dynamique négative, il fallait faire douter cette équipe plus que  cela. Il aurait fallu plus d'engagement. Nous avons été trop suffisants. Les  Sochaliens ont attendu et avaient la situation pour nous contrer. Même s'il y a  des progrès sur le plan mental, l'équipe peut tomber dans des travers avec  certains joueurs. Dans le football, on sait que tout va très vite. Nous ne  sommes pas encore prêts et mentalement nous devons franchir des paliers".